Finances-CréditNewsService publicslide

L’encours du crédit bancaire à 1.035 MMDH à fin avril

L’encours du crédit bancaire a atteint 1 035 milliards de dirhams (MMDH) à la fin d’avril 2023, enregistrant une augmentation annuelle de 5,6%, selon les données de Bank Al-Maghrib (BAM).

En détail, l’encours des crédits aux agents non financiers s’est élevé à 899,1 MMDH, tandis que celui des crédits aux agents financiers s’est établi à 135,9 MMDH, selon le tableau de bord de BAM sur les crédits et les dépôts bancaires pour le mois d’avril.

La croissance annuelle de 3,9% des crédits accordés aux entreprises non financières privées reflète principalement la hausse de 5,9% des prêts d’équipement et celle de 1,7% des facilités de trésorerie. En revanche, les prêts immobiliers ont enregistré une baisse de 4,2%, indique la même source.

L’enquête conjoncturelle de BAM révèle que l’accès au financement au premier trimestre 2023 a été jugé « normal » par la quasi-totalité des industriels dans toutes les branches, à l’exception du secteur du « textile et cuir », où 21% des entreprises le qualifient de « difficile ». Par ailleurs, le coût du crédit aurait stagné selon 65% des entreprises et augmenté selon 34% d’entre elles.

Selon l’enquête sur les conditions d’octroi de crédit au premier trimestre 2023, les critères auraient été durcis pour tous les types de prêts, tant pour les très petites, petites et moyennes entreprises (TPME) que pour les grandes entreprises (GE).

En ce qui concerne les taux appliqués aux nouveaux crédits, ils ont augmenté pour atteindre 5,03% au premier trimestre 2023. Par taille d’entreprise, ils se sont établis à 4,79% pour les grandes entreprises et à 5,48% pour les TPME, précise la même source, estimant que la demande aurait diminué tant pour les grandes entreprises que pour les TPME, et cela concernait tous les types de prêts.

Par ailleurs, les prêts accordés aux ménages ont enregistré une augmentation annuelle de 3,5%, principalement grâce à une augmentation de 2,4% des prêts immobiliers et de 2,6% des crédits à la consommation.

Le financement participatif destiné au logement, notamment sous la forme de la Mourabaha immobilière, a poursuivi sa progression pour atteindre 19,8 MMDH, contre 16,9 MMDH l’année précédente.

Au premier trimestre 2023, les banques ont déclaré des critères d’octroi inchangés pour les crédits à la consommation et plus stricts pour les prêts immobiliers. En ce qui concerne la demande, elle aurait stagné tant pour les prêts immobiliers que pour les crédits à la consommation.

En ce qui concerne les taux appliqués aux nouveaux crédits aux ménages, ils se situent, au premier trimestre 2023, à 4,36% pour les prêts immobiliers et à 6,95% pour les crédits à la consommation.

avec MAP

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page