HightechNewsslide

Quels sont les revenus d’un YouTuber en 2023 ?

La diversification est la clé de la richesse sur YouTube.

En 2023, YouTube représente une véritable opportunité commerciale pour des milliers de créateurs qui produisent du contenu vidéo sur une multitude de sujets. Mais comment ces YouTubeurs parviennent-ils à gagner leur vie ? Quels sont les secrets de leur réussite financière ? Business Insider s’est penché sur la question et a recueilli les témoignages de plusieurs YouTubeurs qui ont accepté de divulguer leurs revenus mensuels provenant de la plateforme. Les résultats sont assez intéressants. On constate d’emblée un énorme écart entre les mieux rémunérés et les autres. Certains empochent plus de 70 000 euros par mois, tandis que d’autres peinent à atteindre les 100 euros. Cependant, cela n’est guère surprenant, car les revenus d’un YouTubeur dépendent en grande partie de son audience. Alors que les vidéastes peuvent générer des revenus grâce à la publicité, ils peuvent également compter sur d’autres sources de revenus, comme nous allons le voir.

Selon Presse Citron, les publicités sur YouTube ne constituent qu’une petite partie de l’équation. En effet, les publicités diffusées avant, pendant ou après les vidéos sont gérées par Google, qui reverse une part des revenus aux créateurs. Cependant, cette part devient de plus en plus faible, car YouTube prélève 45 % des revenus publicitaires et le taux payé par les annonceurs dépend du sujet abordé, de la durée de la vidéo et de la localisation géographique du public. Par conséquent, un YouTubeur qui crée des vidéos sur la finance personnelle gagnera davantage qu’un YouTubeur qui se consacre aux vidéos sur les chats, car son audience intéresse davantage les annonceurs. Cependant, les YouTubeurs ne se contentent pas de ces revenus publicitaires, qui sont souvent insuffisants pour en vivre. Ainsi, la plupart d’entre eux diversifient leurs sources de revenus en proposant d’autres services.

Ils concluent notamment des partenariats avec des marques qui leur demandent de promouvoir leurs produits ou services dans leurs vidéos, moyennant une rémunération fixe ou variable. Il s’agit du placement de produit. De plus, ils peuvent vendre leurs propres produits dérivés tels que des t-shirts, des mugs, des livres ou des boîtes contenant des goodies en échange d’un abonnement mensuel. Certains proposent également des abonnements payants sur leur chaîne, qui donnent accès à du contenu exclusif ou à des avantages spéciaux. En outre, ils peuvent recourir à des plateformes comme Patreon pour obtenir un soutien financier supplémentaire de leurs fans.

Ainsi, les YouTubeurs les plus influents peuvent générer des revenus substantiels en 2023 en exploitant toutes les opportunités offertes par la plateforme. Business Insider cite notamment le cas de Nate O’Brien, un YouTubeur comptant plus d’un million d’abonnés et spécialisé dans la finance personnelle. Selon le site, il gagnerait plus de 50 000 dollars (soit environ 47 710 euros) par mois grâce à ces différentes sources de revenus. Finalement, cela représente une situation plus avantageuse que celle d’un autre YouTubeur, Nuseir Yassin, malgré ses 9 millions d’abonnés, qui parvient à des revenus assez comparables. Il est toutefois important de noter que ce dernier tire également d’importants revenus d’autres réseaux sociaux et plateformes. En France, il arrive également que des informations sur les revenus des YouTubeurs français émergent. Ces derniers utilisent exactement les mêmes méthodes que leurs homologues américains et parviennent à générer des montants similaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page