Mode-BeautéNewsslide

Un branding va bien au-delà d’un simple logo !

ENFIN ! Après près de trois ans de remise en question, d’étude de marché, de discussions avec clients, partenaires et amis, de nombreux tests, d’esquisses, de questionnements, de retours en arrière… nous avons finalement présenté, il y a quelques jours, la toute nouvelle identité de marque de BockAle ! C’était le 23 février 2021, lors de ma rencontre initiale avec le fondateur de BockAle, Michaël, sur le plateau de « Dans l’œil du Dragon ». Pour être honnête, en seulement quelques minutes, je savais que je voulais lui proposer quelque chose. Non seulement j’appréciais déjà leurs bières sans alcool, mais quelques mois plus tôt, nous avions décidé de pénétrer le marché des boissons non alcoolisées en lançant notre gamme de cocktails prêts à boire, Romeo’s gin. L’intégration des bières de BockAle dans notre gamme de produits semblait tout simplement logique.

Quelques mois après avoir officialisé notre partenariat, j’avais partagé avec Michaël certaines préoccupations concernant l’identité visuelle des produits. Même si ces derniers étaient esthétiquement superbes, nos bières se perdaient trop souvent dans la multitude d’offres sur les étagères des supermarchés. Avec parfois plus de 500 bières différentes dans certains rayons, il était extrêmement difficile de distinguer rapidement nos produits, encore moins leur style et leurs particularités.

Nous avons rapidement convenu qu’une action devait être entreprise. Cependant, je voulais insister sur le fait que ce que je proposais ne se limitait pas à un simple changement de couleur ou de logo, mais impliquait une refonte complète de notre image de marque, englobant notre mission, nos recettes, nos ambitions, nos partenariats et bien sûr, notre identité visuelle.

Puisque j’aime vous inviter dans les coulisses de ma vie d’entrepreneur, voici les trois principaux chantiers sur lesquels nous avons consacré de nombreuses heures. Quand BockAle devient Bock/Ale : En toute transparence, le nom me rendait fou, et ce, pour une raison unique : sa prononciation ! Plutôt que de dire « BockAle », avec la prononciation de « Ale » comme le terme anglais pour bière « Ale » (prononcé « Èle »), j’entendais bien trop souvent les gens dire « Bocal », semblable à un récipient en verre !

Modifier le nom d’une entreprise existante, surtout une qui jouit d’une excellente réputation, est une décision complexe et très risquée. Pourtant, pendant de longs mois, nous avons consacré un temps considérable à la recherche d’un nouveau nom. Chaque idée que nous avions était soit déjà prise, soit peu convaincante.

Lors d’une séance de brainstorming, l’équipe de création a suggéré de conserver notre nom, mais de le séparer pour faciliter sa lecture. En optant pour cette solution, nous réduisions les risques de confusion avec « bocal » et, de plus, nous clarifiions notre positionnement en séparant deux termes bien connus dans le monde brassicole, à savoir « Bock » (le nom d’un type de bière allemande et d’un verre d’environ un quart de litre) et « Ale » (le nom d’un type de bière anglaise).

Assumer à 100 % le non alcoolisé : Depuis 2016, Michaël a fait de BockAle un véritable pionnier dans la production de bières sans alcool. En se concentrant sur ce segment, il espérait se tailler une place parmi les 300 microbrasseries de la province. Cependant, il n’avait pas abandonné la production de bière « traditionnelle », qui représentait environ 25 % du volume brassé chaque année.

Personnellement, cela m’a attristé d’arrêter la production de bières remarquables comme la « Phoque Datte », une stout délicieuse aux dattes, ou la « Milkshake », une New England IPA tropicale intensément houblonnée qui était ma bière préférée.

Cependant, pour maximiser nos chances de réussite, répondre à notre vision d’être exclusivement spécialisés dans les bières sans alcool et renforcer notre position de leader dans l’industrie, nous avons pris cette difficile décision, ce que nous avons fait. L’identité visuelle : Il suffit de passer par le rayon des bières dans n’importe quel supermarché de la province pour constater à quel point il est extrêmement difficile de s’y retrouver. Bien que de nombreux emballages soient de véritables œuvres d’art – et je suis un grand admirateur (après tout, nous collaborons avec des artistes pour Romeo’s gin depuis 2015 !) – la profusion de créativité et de talent sur les cannettes, avec un déferlement d’options chatoyantes en termes de couleurs, textures et textes côte à côte, rend le choix difficile pour le consommateur.

Après avoir consulté plusieurs analyses de marché sur le sujet, tiré parti de nos expériences et interrogé largement nos clients, nous avons conclu qu’il fallait développer une identité visuelle forte, distinctive, facilement reconnaissable et impactante. Notre objectif était de clarifier, d’unifier et de structurer l’offre de produits sur les étagères, tout en conservant un univers artistique qui nous est propre.

En mettant en avant notre nom de manière claire, en modifiant le nom des bières pour les désigner par leur style, et en indiquant clairement notre approche sans alcool, nous voulions faciliter la compréhension du produit et donc le choix pour le consommateur. BockAle, Bière de choix : En conclusion, il était nécessaire de marquer notre territoire et de justifier notre position avec un slogan qui exprime parfaitement qui nous sommes. Rapidement, le slogan « Bière de choix » s’est imposé. Contrairement à tout ce qui avait été fait par le passé, nous voulions marquer un nouveau départ pour l’industrie des boissons non alcoolisées.

Contrairement à la période où le discours autour des produits non alcoolisés était basé sur l’absence de choix, où il « fallait » être enceinte, avoir des problèmes de santé ou de consommation pour en être consommateur, il était primordial pour nous.

Source : Lesaffaires.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page