Finances-CréditNewsslide

Réunion du conseil de Bank Al Maghrib: maintien du taux directeur à 3%

Le mardi 19 décembre, le Conseil de Bank Al-Maghrib a tenu sa dernière réunion trimestrielle de l’année 2023. Lors de cette session, une analyse approfondie de l’évolution de la conjoncture nationale et internationale, ainsi que des projections macroéconomiques à moyen terme, a été effectuée. À l’échelle mondiale, le Conseil a observé une atténuation marquée des pressions inflationnistes, attribuable aux resserrements monétaires sans précédent et à la baisse des prix de l’énergie. Cependant, la croissance économique a connu un ralentissement en raison des tensions géopolitiques et des incertitudes croissantes.

Au niveau national, les répercussions du séisme d’Al Haouz sur le plan humain ont été significatives, bien que les évaluations, y compris celles de Bank Al-Maghrib, suggèrent des impacts économiques limités. Les projets d’investissement en cours laissent entrevoir une nouvelle dynamique pour l’économie à moyen et long termes. En ce qui concerne l’inflation domestique, le Conseil a noté un ralentissement significatif prévu à moyen terme, avec des projections optimistes pour les années 2024 et 2025.

Le maintien du taux directeur à 3% a été décidé, jugé approprié pour favoriser le retour de l’inflation aux niveaux souhaités. Le Conseil continuera de surveiller de près l’évolution de la conjoncture économique et des pressions inflationnistes, tant au niveau national qu’international.

La volatilité des marchés des matières premières, en particulier le pétrole, a été soulignée, avec des projections pour les années à venir. L’atténuation des pressions inflationnistes devrait se poursuivre à moyen terme, avec des données comparatives des États-Unis et de la zone euro.

Les perspectives économiques mondiales demeurent globalement défavorables, avec des prévisions de croissance pour les grandes économies avancées et émergentes. Au niveau national, des améliorations sont prévues dans la valeur ajoutée agricole et les activités non agricoles, contribuant à une croissance économique progressive.

Les comptes extérieurs, les conditions monétaires, les finances publiques, ainsi que les décisions clés de Bank Al-Maghrib, telles que l’adoption du plan stratégique pour la période 2024-2028 et l’approbation du budget pour 2024, ont également été abordés au cours de cette réunion. Les projections macroéconomiques indiquent un déficit budgétaire en réduction au fil des années, avec une attention particulière portée aux taux d’intérêt, à la liquidité bancaire, et au taux de change effectif réel. En conclusion, le Conseil a adopté des orientations stratégiques pour l’année à venir, soulignant la vigilance continue face aux défis économiques nationaux et internationaux.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page