Food-BoissonsNewsslide

Veganuary : 10 recommandations pour diminuer sa consommation de viande

Vous avez peut-être déjà entendu parler du Dry January, consistant à s’abstenir totalement de boire de l’alcool pendant le mois de janvier. Dans la même lignée, il y a le Veganuary, une tendance émergente qui encourage à éviter la viande et les produits d’origine animale pour adopter un régime végétalien. Alexandra Murcier partage dix conseils pour relever ce défi.

Le mois de janvier est traditionnellement le moment des bonnes résolutions. Alors que certains choisissent de suivre le Dry January pour une période d’abstinence alcoolique, d’autres aspirent à réduire, voire éliminer, leur consommation de viande. Voici quelques conseils d’Alexandra Murcier pour réussir cette transition.

1. Substituer le beurre par des purées d’oléagineux
Le beurre, riche en produits d’origine animale, peut être avantageusement remplacé par des purées d’oléagineux telles que celles de cacahuètes. Elles sont moins riches en acides gras saturés et plus riches en protéines, selon la diététicienne.

2. Utiliser des légumineuses en remplacement de la viande
Les haricots rouges, par exemple, peuvent être une alternative utile pour créer des steaks végétaux, comme le suggère Alexandra Murcier.

3. Expérimenter les protéines de soja texturées
Fabriquées à partir de farine de soja, les protéines de soja texturées peuvent être utilisées pour concocter des plats imitant la viande, comme des substituts de poulet dans certaines recettes, indique l’experte.

4. Substituer le lait ou la crème fraîche par des laits végétaux
Les laits d’amande ou de soja, ainsi que les crèmes végétales de riz ou de soja, sont recommandés par Alexandra Murcier pour la cuisine en remplacement des produits laitiers traditionnels, car ils sont plus légers et plus digestes.

5. Adapter les plats traditionnels en version vegan
En appliquant ces astuces, il est possible d’adapter les plats traditionnels tels que les lasagnes ou le chili con carne en versions vegan, facilitant ainsi une transition en douceur.

6. Intégrer des céréales complètes
Les céréales complètes sont soulignées par la diététicienne comme une source importante de protéines, bien plus que les céréales raffinées.

7. Opter pour des oléagineux en collation
Les amandes, noix, pistaches ou noix de cajou peuvent fournir des oméga-3 en remplacement du poisson, suggère l’experte. Des mélanges de ces fruits secs peuvent constituer d’excellentes collations tout au long de la journée.

8. Utiliser des huiles riches en oméga-3
L’huile de lin, de colza ou de noix offre des alternatives riches en oméga-3 pour enrichir vos plats, en remplacement des sources animales, confie la spécialiste.

9. Réduire progressivement la consommation de produits d’origine animale
Alexandra Murcier suggère de diminuer progressivement la consommation d’aliments d’origine animale plutôt que de suivre strictement le Veganuary, favorisant ainsi une transition durable.

10. Se motiver en groupe
Pour ceux qui relèvent ce défi avec passion, la diététicienne recommande de le faire en groupe. Cela transforme le défi en un objectif collectif motivant à atteindre.

Source : Doctissimo.fr

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page