NewsService publicslide

Suite au séisme dans la région d’Al Haouz, l’UE octroie une aide financière de 177 millions d’euros au Maroc.

Cette aide vise à appuyer le Programme intégré de reconstruction et de modernisation globale des zones sinistrées pour la période 2024-2028, élaboré par les autorités marocaines en réponse à la catastrophe naturelle.

En complément de cet appui, la Banque européenne d’investissement (BEI) s’est également engagée à accorder un prêt d’un milliard d’euros au Maroc sur une période de 5 ans, avec une garantie de l’UE. Ce prêt, en cours d’instruction, est destiné à soutenir les efforts de reconstruction du pays, notamment en finançant la restauration d’écoles, de routes et de centres hospitaliers. L’accent est mis sur le développement d’infrastructures résilientes au changement climatique et durables, conformément à une vision axée sur la résilience et la durabilité.

L’assistance de l’UE se matérialisera sous la forme d’un appui budgétaire, visant à atteindre des objectifs spécifiques. Il s’agit notamment de fournir un logement réhabilité ou reconstruit aux personnes touchées par le séisme, de relancer les services publics (notamment dans les domaines de la santé et de l’éducation) au sein d’infrastructures fonctionnelles, et de stimuler l’activité économique ainsi que la cohésion territoriale dans les zones impactées.

Par ailleurs, cette aide s’inscrit dans une perspective de renforcement de la durabilité sociale et environnementale, avec pour objectifs la réduction de la vulnérabilité et le renforcement de la résilience des communautés et des institutions face à d’éventuelles catastrophes naturelles. Elle vise également à capitaliser sur d’autres réformes structurelles appuyées par des programmes européens dans des secteurs tels que l’éducation, la santé, l’accès à l’eau potable, la décentralisation, les services publics et la protection sociale.

Dans l’ensemble, cette contribution européenne aspire à soutenir le développement socio-économique inclusif et durable du Maroc, adoptant une approche globale, multidimensionnelle et séquencée.

Source : Maroc-diplomatique.net

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page