Food-Boissonsslide

Olives en conserve: explosion des importations en 2023

Les importations d’olives en conserve au Maroc ont atteint 3 000 tonnes au cours de la campagne 2022/23, soit près de 11 fois le volume importé lors de la campagne précédente, selon le site spécialisé EastFruit. Traditionnellement dominées par l’Espagne, ces importations ont été principalement assurées par l’Égypte au cours de la saison 2022/23, devenant ainsi le principal fournisseur de ce produit sur le marché marocain.

En parallèle, le Maroc a connu l’une de ses pires saisons d’exportation d’olives en conserve au cours de la dernière décennie. Cette situation est attribuée à la mauvaise récolte d’olives résultant de la sécheresse de 2022, entraînant une forte contraction de la production d’olives en conserve et d’huile d’olive dans le pays. Cela a été observé également dans d’autres pays méditerranéens, conduisant à une augmentation significative des prix de l’huile d’olive et à des interdictions d’exportation. Le Maroc a rejoint ce mouvement d’interdiction à l’automne 2023 pour maintenir la stabilité des prix sur le marché intérieur.

Le Royaume n’a exporté que 82 000 tonnes d’olives en conserve au cours de la campagne 2022/23, soit moins d’un tiers par rapport à la saison précédente. C’est le volume d’exportation le plus bas depuis la campagne 2014/15, où il était de 76 000 tonnes.

Le Maroc, classé parmi les principaux producteurs mondiaux d’olives, exporte principalement ses produits sous forme de conserves. Ses principaux marchés pour les olives en conserve sont l’Union européenne et l’Amérique du Nord, représentant environ 90% de ses exportations. La France, les États-Unis, la Belgique, l’Espagne et l’Italie sont les cinq principaux clients, tandis que l’Arabie saoudite, les Pays-Bas, le Canada, le Royaume-Uni et la Libye complètent la liste des pays acheteurs.

EastFruit prévoit un rebond de la production d’olives au Maroc pour la campagne 2023/24. Cependant, des conditions météorologiques défavorables, comprenant la sécheresse, des vents violents et des tempêtes de grêle, ont affecté de nombreuses régions de production.

Source: Le360

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page