Culture LoisirsNewsslide

Intelligence artificielle et offshoring : protéger l’humain

« Les marchands de la peur veulent faire croire au grand remplacement des humains par des robots dans les centres d’appels au Maroc. La réalité c’est que le nombre d’implantations et de créations d’emplois connaissent une accélération depuis plusieurs mois. Ce paradoxe apparent ne doit pas cacher le fait que la menace est réelle, mais que les opportunités positives et les solutions  sont plus importantes » déclare Mohamed El ouahdoudi, Président du Siccam.

C’est sous ce thème que s’ouvriront les conférences de la 21ème édition du SICCAM (Salon international des centres de contacts et d’appels au Maroc) le vendredi 26 et le samedi 27 avril à Casablanca à l’hôtel Mariott.

La 21ème  édition du Siccam présentera une exposition réunissant près de trente partenaires représentant le Maroc, la Mauritanie, la France, la Belgique…

Le Siccam est un véritable salon militant, engagé dans la transformation de l’offshoring, qui évolue rapidement vers de nouvelles formes d’activités et d’emplois. Des experts vont présenter les risques qui pèsent sur le secteur du fait des développements de l’intelligence artificielle. D’autres experts vont démontrer au contraire que « l’humain veut garder le contact humain » et présenteront des innovations pour renforcer les performances des salariés et des entreprises du secteur.

Les exposants présents vont offrir aux visiteurs professionnels un véritable panorama des métiers et des activités qui connaissent le plus de croissance. Des emplois seront offerts et des opportunités d’affaires présentées entre les exposants et les congressistes.

Des projets novateurs et des innovations technologiques et sociales seront présentés et certaines parmi elles seront récompensées par les traditionnels Trophées Siccam. Des entrepreneurs de la nouvelle génération seront présents avec leurs offres dans les domaines des centres d’appels, de l’informatique et des nouvelles technologies. Comme par exemple un groupe de jeunes Marocains du Monde, qui vont investir dans leur pays d’origine. Ou comme une association de non-voyants qui va lancer un premier centre d’appels.

Les langues officielles du Maroc sont-elles l’avenir des centres d’appels au Maroc ? Quelle place pour le marché local de la relation client ? « Le ratio agent/citoyens en Europe est de 1 pour 20 à 30. Au Maroc on compte moins de dix mille positions pour servir les millions d’usagers, alors que l’usage du mobile est très étendu. Il faut encourager les services clients pour l’usager marocain et les professionnaliser ».

En effet, si le secteur de l’offshoring a influencé positivement la fonction Ressources Humaines au Maroc, ce n’est pas encore le cas pour les Services Clients, qui seront au cœur d’un nouveau salon que le Maroc va accueillir en novembre prochain.

Quelles hotlines pour accueillir la coupe du monde 2030 ? C’est à cette question que répondront les professionnels présents, mettant en valeur la nécessaire accélération de l’apprentissage des langues étrangères.

La Mauritanie sera représentée par un ancien ministre engagé dans la promotion des nouvelles technologies, et des centres d’appels dans son pays, l’occasion de renforcer les liens entre nos deux pays dans un domaine stratégique pour l’intégration des jeunes.

Le Siccam est organisé en partenariat avec la fédération APEBI, et l’ACASIOM (Association des centres d’appels et des sociétés informatiques offshore au Maroc) et plusieurs organismes, et des entreprises représentant toute la chaine de valeur du secteur.

Une exposition retraçant les vingt ans du Siccam et de l’offshoring sera proposée aux participants, réunissant une vingtaine de tableaux, source d’inspiration autant que moments d’émotion.

Parmi les partenaires de la 21ème édition : DATAPROTECT – MYOPLA – TAGADA CONTACT – XCEED – BARID MEDIA – IAGILITY…

Le Maroc s’apprête à accueillir la deuxième édition du Gitex Africa un événement qui vise à promouvoir la place du Maroc en tant que hub pour le continent. Le Siccam accueille Infosysta, un nouvel acteur de la transformation digitale bien implanté au Proche-Orient, qui fera du Maroc sa tête de pont pour tout le continent. Des invitations seront proposées aux participants intéressés.

SAIREN et ALOEN, deux start’up françaises ayant réussi des levées de fonds dans l’intelligence artificielle dans le secteur des centres d’appels présenteront des innovations qui vont contribuer à la performance des agents et du secteur de l’offshoring au Maroc.

Le recrutement des compétences est une préoccupation majeure dans l’offshoring, pour y répondre, Your Talent Solution, un nouveau side de e-recrutement fera son entrée dans le secteur et présentera ses prestations aux participants.

Smart Média, une coopérative de journalistes, organisera une formation pour les médias sur les questions d’intelligence artificielle le samedi 27 avril.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page