Food-BoissonsNewsslide

Consommation: explosion de 11% du prix du poisson durant le Ramadan

Dans un contexte économique fluctuant, l’Indice des Prix à la Consommation (IPC) pour le mois de mars 2024 affiche une hausse modérée de 0,7%. Cette augmentation est principalement attribuée à la progression de 1,7% de l’indice des produits alimentaires, tandis que l’indice des produits non alimentaires n’augmente que de 0,1%. Cette évolution reflète les tendances observées au niveau national et régional.

L’examen détaillé des données révèle que les hausses les plus significatives ont été enregistrées dans les catégories des produits alimentaires. Les « Poissons et fruits de mer » ont connu une augmentation notable de 11,6%, suivis des « Fruits » avec 3,1% et des « Légumes » avec 2,5%. Les prix des « Articles d’habillements et chaussures » ont également augmenté de manière notable, avec une hausse de 0,4% dans la catégorie des produits non alimentaires.

En analysant les variations régionales de l’IPC, il est observé que certaines villes telles qu’Al-hoceima, Laâyoune et Tanger ont enregistré des hausses plus importantes que la moyenne nationale, tandis que d’autres comme Settat ont connu une hausse plus modérée.

Parallèlement, en comparant les données de mars 2024 à celles de l’année précédente, une augmentation de 0,9% de l’IPC a été constatée, principalement due à la hausse des prix des produits alimentaires et non alimentaires.

Malgré cette légère augmentation, l’indicateur d’inflation sous-jacente reste relativement stable, avec une hausse de 0,3% par rapport au mois précédent et de 2,4% par rapport à l’année précédente. Ces données soulignent l’importance de surveiller de près les fluctuations des prix et de prendre des mesures appropriées pour atténuer les impacts sur les consommateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page