PIB: le Maroc plus riche que le Danemark et pas loin du Qatar! | Consonews - Premier site consommation au Maroc

PIB: le Maroc plus riche que le Danemark et pas loin du Qatar!

Incroyable mais vrai! En termes de PIB, le Maroc est plus riche que le Danemark, juste derrière le Portugal et pas loin du Qatar, premier producteur de gaz naturel au monde!

Ainsi, d’après un classement des PIB par PPA (parité de pouvoir d’achat) le Maroc est classé 56ème pour 2018 avec 314,61 milliards de dollars de PIB. Il devance ainsi la Grèce (58), le Danemark (60) et même le Koweit (59), pays pétrolier! Aussi le Maroc arrive juste derrière le Portugal (55e), Israël (54) et le Qatar (52e).

Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_PIB_(PPA)

Mais de de quoi parle-t-on?! Il s’agit en effet de PIB en PPA: un indice qui compare les PIB non pas en fonction de leur valeur nominale (à ce niveau le Maroc est 60e) mais corrigés des inflations locales. En gros, il s’agit de comparer les pouvoirs d’achat réels des monnaies.

Cette place bien flatteuse parmi la première moitié des plus grandes économies mondiales mérite toutefois d’être nuancée. A cet effet il y a lieu de faire appel à deux constats. Le premier concerne la richesse par habitant. Ainsi vu que le Maroc est, en termes de population, est 16 fois le Qatar, la répartition théorique par habitant du PIB propulse le Qatar en tête du classement mondial avec un revenu annuel par tête de 124.927 dollars. Cela quand le Maroc dégringole sévèrement à la 119ème place avec 8.612 dollars.

L’autre nuance concerne la répartition réel de ce stock global. A ce niveau les différentes études du HCP montrent que cela obéit au principe des 20/80: 20% les plus riches de la population détiennent 80% des revenus. Un constat régulièrement confirmé par l’Indice du développement humain du PNUD pour lequel le Maroc est classé 123 sur 189 et qui porte sur les aspects relatifs à l’éducation, l’accès à l’eau, la santé…

En tout cas, la morale est que le Maroc peut mieux faire et que le fait de n’être pas doté de rente naturelle n’est aucunement un frein face au développement.

A un moment où le pays se cherche un nouveau modèle en la matière, ce type de conclusions peut donner du punch pour la suite.

Commentaire Facebook

Comments are closed.