Boussaid lève le voile sur les gros salaires dans le public…

Boussaid salaires publics parlement 30 juin 2016 Service public

Boussaid salaires publics parlement 30 juin 2016 Service public

Les salaires des dirigeants dans le public, ça intrigue. Dans une tentative (désespérée ?) d’évacuer ce mystère une bonne fois pour toute, Mohamed Boussaid, ministre des Finances, s’est prêté à un exercice de transparence forçant le respect. En réponse à une question orale au Parlement, il précise que les salaires mensuels des hauts cadres commencent à de 25.000 dirhams et peuvent dépasser les 130.000 dirhams.

La majorité, soit 51%, sont en effet dans la fourchette 25.000 – 45.000 DH/mois et 30% touchent entre 45.000 et 65.000 DH/mois. 6% peuvent atteindre les 80.000 DH/mois ; 5% entre 80.000 et 100.000 dirhams et 4% peuvent atteindre les 130.000 dirhams par mois.

Et ils sont autant à pouvoir dépasser ce seuil.

Pour bien apprécier ces chiffres ils manquent quelques informations complémentaires :

-Qu’est ce qu’on entend par haut cadre ou dirigeant dans le public : est-ce que c’est juste les directeurs ou est-ce que cela englobe aussi les ministres et autres hautes fonctions ?

-A combien s’élève la population de ces hauts cadres ?

-Est-ce que les salaires présentés incluent les rémunérations variables ((primes et autres) et avantages en nature ?

Au moment où la polémique enfle autour de l’embauche de la fille du chef de gouvernement au niveau du Secrétariat Général, ce type d’informations deviennent très recherchées.