E-commerce : trop faible part sur les paiements par carte

cartes bancaires escroquerie 23 juin 2016 finance credit

Le paiement en ligne explose au Maroc mais pas le commerce en ligne. En effet, d’après les chiffres du CMI à fin septembre, les règlements en ligne bondissent de 51,4% par rapport à 2016. En dirhams, on parle d’un volume de transactions de 2 milliards de dirhams. Sauf que sur ce chiffre d’affaires, les sites marchands ne captent que 8% de part de marché!

L’essentiel du paiement en ligne va donc ailleurs : pour le règlement des factures (eau, électricité et télécoms notamment), pour le règlement des impôts et taxes (la vignette en particulier) et pour acheter du ticket d’avion. Les factures accaparent en effet 49,9% de parts de marché. Cela quand le billet d’avion attire 22,8% et les sites e-gov 15,8%.vent à 1,1% en part du nombre d’opérations et à 0,2% en montant, générant 348,1 millions de dirhams, soit une augmentation de 3,4% par rapport à la même période en 2016.

Par ailleurs, le retrait de cash continue de représenter la première fonction de la carte bancaire au Maroc: 84,9% en part du nombre d’opérations et 91,9% en part du montant d’après le CMI.

Les mentalités sont donc significativement conservatrices quand il s’agit d’argent!