Finances-CréditNewsService publicslide

Pour baisser les prix, faut-il supprimer la TVA?

A un moment où la baisse des prix devient la revendication la plus urgente d’une large frange de la population, l’idée de supprimer refait surface. Car elle permettrait une baisse automatique des prix de 20% pour la majorité des produits. Une idée d’autant plus défendable qu’il s’agit d’un impôt qui n’est pas aussi ancien que ça. En effet la TVA a été adoptée au Maroc en 1986!

Mais le souci est que bien qu’il soit récent, cet impôt, qui taxe la consommation, s’est vite transformer en une source principale de revenus pour l’Etat. Il serait même aujourd’hui la principale source.

Ainsi, d’après La Vie Eco du 4 mai, la part de la TVA dans le total des impôt collectés représente 36% en moyenne sur la période 2008-2017.

Une part en augmentation par rapport à la décennie précédente où la TVA ne représentait, entre 2000 et 2007, « que » au lieu de 28% environ.

Il faut dire que cette part est amenée à se renforcer davantage au vu du mauvais comportent des impôts sur les sociétés. Ces derniers ressortent en baisse de -16,9% au premier trimestre 2018!

La croissance n’étant pas à son plus fort, il serait difficile d’imaginer une embellie significative de ces impôts directs à moins d’aller chercher dans le secteur informel.

Une réelle impasse aussi bien pour la consommation que pour le financement des dépenses de l’Etat!

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page