Economie 2018: BAM dresse un tableau moins optimiste

Bank Al Maghrib casablanca 29 juillet 2016 financement credit

Détérioration économique tous indicateurs confondus. C’est ce qui ressort du dernier Conseil de Bank Al Maghrib, tenu hier, mardi 18 décembre, à Rabat.

Ainsi, pour la croissance en 2018, la Banque Centrale revoit sa prévision  à la baisse: 3,3% contre un taux de 3,6% annoncé en juin dernier.

Pour ce qui est des finances publiques: aggravation du déficit du compte courant et du déficit budgétaire. Ils passent respectivement de 4% à 4,4% du PIB et de 3,2% à 3,7% du PIB contre une prévision initiale

Dans ces conditions, les réserves de changes ne peuvent que chuter, perdant 27 milliards pour passer de 257 milliards en début d’année à 230 milliards.

L’inflation aussi se détériore: 2% au lieu d’une prévision de 1,8% (de avec toutes les augmentations de prix, il y a de quoi, même si la demande n’est pas ses niveaux des années 2000).

En gros, il s’agit là d’un tableau peu reluisant que dresse BAM de l’économie marocaine à quelques jours de la fin 2018.