Finances-CréditFood-BoissonsNewsslide

Les ménages pensent toujours que leur niveau de vie se dégrade!

La dernière note du HCP montre toutefois une petite amélioration par rapport à fin 2020

Les ménages ont un meilleur moral en ce début 2021 qu’au dernier trimestre 2020. Ainsi, d’après le Haut Commissariat, « l’ICM s’est établi à 68,3 points, au lieu de 61,2 points enregistrés le trimestre précédent et 75,7 points une année auparavant ».

Toutefois, en ce qui concerne le niveau de vie, les ménages affichent une bien grise mine. Ainsi, « 64,8% des ménages déclarent une dégradation du niveau de vie au cours des 12 derniers mois, 20,9% un maintien au même niveau et 14,3% une amélioration. Le solde d’opinion sur l’évolution passée du niveau de vie est resté négatif, à moins 50,5 points, contre moins 46,6 points au trimestre précédent et moins 19,8 points au même trimestre de l’année passée ».

Pour les 12 prochains mois, « 26,0% des ménages s’attendent à une dégradation du niveau de vie, 34,8% à un maintien au même niveau et 39,2% à une amélioration ».

Concernant le chômage, « 76,1% contre 13,9% des ménages s’attendent à une hausse du chômage au cours des 12 prochains mois ».

Par ailleurs, « 73,2% contre 11,7% des ménages considèrent que le moment n’est pas opportun pour effectuer des achats de biens durables ».

Pour ce qui est de leurs finances, « 55,8% des ménages estiment que leurs revenus couvrent leurs dépenses, 39,3% déclarent s’endetter ou puiser dans leur épargne et 4,9% affirment épargner une partie de leur revenu ». Aussi,  « 54,4% contre 7,0% des ménages considèrent que leur situation financière s’est dégradée au cours des 12 derniers mois ».

Quant à son évolution au cours des 12 prochains mois, « 35,1% des ménages s’attendent à son amélioration, 13,8% à sa dégradation et 51,1% à son maintien au même niveau ».

En ce qui concerne les prix alimentaires, « 74,9% des ménages déclarent que les prix des produits alimentaires ont augmenté au cours des 12 derniers mois contre 0,8% seulement qui ressentent leur diminution ». Pour les 12 prochains mois, « les prix devraient continuer à augmenter selon 64,0% des ménages contre 3,9 % seulement qui s’attendent à leur baisse ».

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page