Formation-Carrièreslide

Bombardier veut devenir le Renault des trains au Maroc

Le canadien Bombardier est déjà présent au Maroc depuis quelques années déjà à travers son activité aéronautique. Aujourd’hui il fait un pas de plus avec son activité rail (trains, tram, TGV, etc.).

Une rencontre fournisseurs a été organisée hier à Casablanca dont le message subliminal était à peine voilé : prendre Alstom de court et se positionner en tant que chef de file d’un éventuel éco-système rail au Maroc.

Peut être que les managers Bombardier avaient vent de l’intention d’Alstom de faire pareil, en plus gros, une semaine plus tard.

En tout cas, ce qui peut intéresser le consommateur-contribuable que vous êtes, sont deux choses :

  • Des emplois éventuellement créés si un écosystème rail voit effectivement le jour. On évoque dans ce sens quelques 6.000 postes entre directs et indirects.
  • Que le Maroc pourrait un jour devenir un jour exportateur de trains assemblés dans le pays, histoire d’être fier de quelque chose…

Il y a peut être une troisième chose : une meilleure connexion des quartiers des métropoles marocaines, notamment Casablanca.

Rien de ces trois points n’est gratuit.

A suivre.

Un commentaire

  1. On aimerait bien que Bombardier s’installe surtout s’il exporte à l’international, l’afrique n’est pas loin, le moyen orient non plus, et on a des très bonnes relations avec nos amis arabes et le potentiel à explorer est considérable, il reste tout à faire, j’interpelle l’ état marocain sur la nécessité de donner le maximum d’avantage à cette entreprise et à nos amis canadiens, peut-être qu’un jour on deviendra leur plateforme industrielle pour exporter vers l’Afrique et le moyen orient, toutes leur entreprises sont les bienvenus

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page