Lait/Nutrition: Une enquête choc menée à Kénitra!

Cette enquête ne devrait pas plaire aux professionnels du lait au Maroc. Cela d’autant plus qu’elle a été menée par des académiciens. Il s’agit en fait d’une enquête réalisée en 2016 par le laboratoire nutrition et santé du département biologie de l’Université Ibn Toufail à Kénitra.

Celle-ci révèle entre autres que “73% des répondants sont intolérants au lactose avec apparition plus ou moins importante des symptômes pathologiques (ballonnements et diarrhée)”.

“Les répondants ont exprimé des douleurs abdominales, des crampes et de la diarrhée suite à la consommation du lait, mais aucun d’entre eux n’a avancé l’hypothèse d’une allergie au lait ou d’une intolérance au lactose. Cela reflète la méconnaissance totale des problèmes liés à l’intolérance au lactose”, affirme le rapport d’enquête.

Par ailleurs, “une consommation excessive des produits laitiers pourrait favoriser l’excès de cholestérol et les maladies cardiovasculaires”, d’après  l’agence nationale française de sécurité sanitaire. “Or, près de 70% des graisses contenues dans le lait sont saturées”, affirment les chercheurs d’Ibn Toufail qui ajoutent qu'”une chose est sûre, contrairement aux campagnes marketing des professionnels du secteur laitier louant les vertus et les bienfaits du lait sur la santé et encourageant sa consommation, les produits laitiers ne sont pas essentiels à un régime alimentaire équilibré surtout pour les adultes. Ils ne sont pas l’unique source de calcium. Il existe d’autres aliments riches en protéines (viande, œufs, poisson, légumineuses) ou en vitamines contenues dans les laitages”.

Faut-il continuer à boire du lait?

Article intégral de l’enquête sur ce lien : http://www.huffpostmaghreb.com/hassan-faouzi/boire-du-lait-une-fausse-bonne-idee_b_13865720.html?utm_hp_ref=economie-maroc

Commentaire Facebook