Ksikes fait entrer Ibn Rochd chez AttijariWafa Bank

Au détroit d’Averrouès, c’est le nouveau livre de l’iconoclaste Driss Ksikes (dramaturge, journaliste, chercheur, philosophe, militant, etc.).

Une présentation en a été faite hier 10 janvier 2017 dans le cadre du cycle de conférences Échanger pour mieux comprendre, initié par le groupe Attijariwafa Bank.

L’écrivain était bien là tout comme le PDG d’AWB Mohammed El Kettani. L’échange était bien vif entre l’animateur, l’autre Driss Philosophe, Driss Jaaidiane, l’auteur et l’assistance. Cela malgré que le sujet soit d’une certaine consistance intellectuelle. Il s’agit tout de même d’Ibn Rochd, de raison, de religion, de philosphie au Moyen Âge, de politique et de conflits autour du pouvoir en usant de la pensée ou du sacré…Bref! C’est un terrain assez miné…

D’ailleurs Ksikes prend ses distances avec tout désir préalable ou postérieur à la publication de son ouvrage de faire acte de manifeste militant… “Au détroit d’Avèrroues est une littéraire où il y a de l’histoire, de l’historiquement vrai mais aussi beaucoup d’inventions, des inventions historiquement logiques et possibles”, explique-t-il. C’est le cas de cette rencontre passionnante entre Ibn Rochd et Hafsa Rakounia, une poétesse qui a réellement existé. Elle avait avec le philosophe andalous une passion commune pour Al Moutanabi. Mais les deux ne se sont jamais réellement rencontrés.

En tout cas, et quoi qu’il en soit, Ibn Rochd reste un “bon prétexte” glisse Ksikes, pour “contribuer à sensibiliser le grand public, en particulier notre jeunesse, aux principaux ressorts de sa pensée, comme la rationalité qui instaure un rapport harmonieux entre la raison et la religion ou encore l’importance du rôle de la femme dans la société”, dixit Mohammed El Kettani…

Commentaire Facebook