Bien-Etre SantéNewsslide

La cuisson au gaz affecte la santé, selon une étude européenne sur la qualité de l’air intérieur.

Bien que largement adoptée dans de nombreux foyers, cette pratique expose à des risques de maladies respiratoires, selon les conclusions d’une recherche commandée par l’ONG CLASP en collaboration avec l’Association Respire et menée par l’Organisation néerlandaise pour la recherche scientifique appliquée TNO.

Pendant une période de cinq mois dans sept pays européens, dont la France, des capteurs de dioxyde d’azote (NO2) ont été installés dans des centaines de foyers. Les résultats indiquent que plus de la moitié des foyers français (53 %) utilisant la cuisson au gaz, que ce soit des plaques de cuisson ou des fours, dépassent le seuil journalier recommandé par l’OMS en termes d’exposition au NO2. Les concentrations dans les foyers optant pour des appareils de cuisson au gaz se sont avérées être près de deux fois plus élevées que celles des foyers équipés d’appareils de cuisson électrique.

Il est bien connu que le dépassement des limites fixées par l’OMS comporte un risque significatif pour la santé, le dioxyde d’azote pouvant entraîner une inflammation des voies respiratoires, une toux, des sifflements, une diminution de la fonction pulmonaire et une augmentation des crises d’asthme, en particulier chez les jeunes.

L’OMS estime également que les enfants vivant dans des foyers utilisant une cuisinière à gaz ont un risque accru de 20 % de développer des maladies des voies respiratoires inférieures. Ainsi, selon les résultats de l’étude, 146 885 enfants en France présentent des symptômes d’asthme liés à l’utilisation de cuisinières à gaz.

Le manque d’information contribue à une prise de conscience limitée, alors même que près d’un tiers des foyers français utilisent cette méthode de cuisson. Cependant, un sondage récent réalisé par Opinium pour l’ONG CLASP révèle que trois quarts des utilisateurs de cuisinières au gaz envisageraient de passer à des appareils électriques s’ils étaient informés des risques associés à ce type de cuisson.

Source : Ledauphine.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page