Bien-Etre SantéNewsslide

Utilisation de cannabis : un potentiel risque de maladies cardiaques et d’accidents vasculaires cérébraux (AVC).

Selon deux études récemment présentées lors du congrès 2023 de l’American Heart Association (AHA), la consommation de cannabis aux États-Unis est associée à un accroissement du risque de maladies cardiaques et d’accidents vasculaires cérébraux (AVC).

D’après une nouvelle étude d’observation, la consommation quotidienne de marijuana est liée à un surrisque de 34 % d’insuffisance cardiaque dans les quatre années suivant la comparaison avec la non-consommation [1]. Une autre étude [2] révèle que les troubles liés à la consommation de cannabis sont corrélés à un risque accru de 20 % d’événements cardiaques et cérébraux indésirables majeurs (ECCM) chez des patients plus âgés, présentant un risque cardiovasculaire et ne fumant pas de tabac, au cours d’une hospitalisation.

Il est important de noter que ces résultats sont basés sur des données d’observation, ne permettant que de démontrer une association et non un lien de cause à effet. Cependant, les chercheurs soulignent que ces résultats s’ajoutent à d’autres conclusions récentes.

Le Professeur Robert L. Page II, docteur en pharmacie et professeur à la Skaggs School of Pharmacy and Pharmaceutical Sciences de l’Université du Colorado (États-Unis), qui a présidé le groupe de rédaction de la déclaration scientifique 2020 de l’AHA sur la marijuana médicale, le cannabis récréatif et la santé cardiovasculaire, a déclaré lors d’un entretien avec theheart.org | Medscape Cardiology* que malgré les limites de l’étude, il s’agit d’un signal incontestable.

La consommation de marijuana aux États-Unis a considérablement augmenté avec la légalisation progressive au niveau des États. Cependant, les effets de cette consommation sur la santé cardiovasculaire demeurent flous, indiquent les auteurs de la première étude, les Drs Yakubu Bene-Alhasan et coll (Baltimore, États-Unis).

Les chercheurs ont examiné l’association entre la consommation de marijuana et le risque d’insuffisance cardiaque en comparant les consommateurs et les non-consommateurs. Ils ont utilisé les données d’enquête et les dossiers médicaux de 156 999 adultes âgés de 18 ans ou plus, participants au programme de recherche All of Us parrainé par les National Institutes of Health.

Les résultats ont montré que, sur une période de suivi médian de 45,3 mois, les participants qui consommaient quotidiennement de la marijuana présentaient un risque accru d’insuffisance cardiaque de 34 % par rapport à ceux qui n’avaient jamais consommé [1].

Source : Francais.medscape.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page