Ecole : les enseignants du public autorisés à nouveau aux heures sup’ dans le privé

Les enseignants du secteur public pourront donner des cours dans le privé. C’est en tout cas ce qu’affirme le ministère de l’Education Nationale dans un communiqué tout en précisant que cette autorisation est subordonnée au fait qu’ils aient faits leur nombre d’heures dans le public.

C’est une première au Maroc car auparavant ces heures sup’ se faisaient quasi en noir. Aujourd’hui les enseignants pourront brandir une décision ministérielle pour se défendre.

Le motif derrière cette mesure : « pallier au manque que connait le secteur privé en termes d’encadrement pédagogique ». Un manque qui « concerne notamment le collégial et le secondaire qualifiant, qui comptent actuellement quelque 281 000 élèves ».

Pour rappel, le secteur public manquerait lui aussi de quelques 19.000 enseignants à recruter d’urgence (notre article Ecole publique : retour aux années 60!).

Des insuffisances qui poussent à poser la question de la pertinence du modèle éducatif en vigueur au Maroc.