"> Effondrements: une liste d'attente d'un demi-million de victimes! | | Consonews - Premier site consommation au Maroc

Effondrements: une liste d’attente d’un demi-million de victimes!

Effondrement sbata immeuble 8 aout 2016 immobilier

Effondrement sbata immeuble 8 aout 2016 immobilier

Comme si le drame ne suffisait pas et qu’il fallait en rajouter avec du cafouillage médiatique et d’une quasi-démission politique. Vendredi dernier un immeuble s’effondre au quartier Sbata à Casablanca. Les médias électroniques et les réseaux sociaux relayent naturellement les premiers l’information. Les médias publics viendront plus tard. Mais ces derniers évoquent un bilan d’un mort et une vingtaine de blessés quand Al Jazeera pour ne citer que la chaîne quatarie parle déjà de 4 morts. Le cas de la MAP est encore plus frappant. L’agence officielle a du revoir son premier bilan à la baisse en moins d’une heure : 4 morts deviennent ainsi un mort comme si les trois autres ont été ressuscités !

A ce cafouillage médiatique s’ajoute une absence bien désolante du politique. Aucun responsable gouvernemental n’a jugé utile de se déplacer sur les lieux de la catastrophe. Nabil Bendellah, ministre de l’Habitat, aurait même déclaré depuis son refuge estival greque : «je suis prêt à interrompre mes vacances s’il le faut et venir sur place»…Le dire suffit car l’intention est plus forte que l’acte comme dit le proverbe arabe ! N’est-ce pas ?

Au-delà de ce malheureux « fait divers », c’est la gravité de ce phénomène qui inquiète davantage. Comment peut-on être à ce point incapable d’arrêter des modifications anarchiques ou être à ce point irresponsable en autorisant des surélévations dangereuses ?

Après Bourgogne c’est aujourd’hui Sbata et hier c’était la Médina et demain ce sera quoi ?

D’après les chiffres du ministère de l’Intérieur, le nombre des maisons menaçant ruine s’élèverait à 36.327 habitations dont une majorité écrasante (83%) est habitée ! Le magazine Challenge s’est amusé à faire une simulation de la population totale concernée en considérant un ménage de 6 personnes en moyenne. Le risque de mort sous les décombres concernerait ainsi plus d’un demi-million de personnes !

On comprend mieux donc l’insensibilité du ministre chargé de l’habitat…le pire est encore à venir !

Commentaire Facebook