5G … cap sur 2030 pour les opérateurs de MEA

Ericsson vient de publier un rapport sur le potentiel commercial de la 5G  au moyen d’orient et en Afrique et établit une feuille de route pour les opérateurs de la région. D’après le document, d’ici 2030, ces derniers devraient augmenter leurs revenus potentiels d’un montant estimé à 46 milliards USD en adaptant leur modèle commercial pour devenir des facilitateurs et des créateurs de services. « La 5G créera des opportunités qui permettront aux opérateurs d’adopter de nouveaux modèles commerciaux et de développer de nouveaux services, applications et flux de revenus. Ces nouveaux services et applications 5G devraient avoir un impact profond sur la numérisation des consommateurs, des entreprises et de l’industrie, ce qui souligne l’importance de publier nos recherches à l’heure actuelle », explique Chafic Traboulsi, vice-président et responsable des réseaux chez Ericsson Moyen-Orient et Afrique. Avec l’introduction des nouveaux smartphones compatibles à la technologie 5G dans de nombreux marchés, les prévisions d’Ericsson tablent sur près de 10 millions d’abonnements 5G sont prévus dans le monde d’ici à fin 2019. Ericsson a identifié aussi quatre secteurs verticaux qui constituent une opportunité pour le développement commercial de la 5G au Moyen-Orient et en Afrique. Il s’agit notamment du secteur minier, celui des transports et automobile ou encore ceux de la Sécurité publique et les infrastructures.

Commentaire Facebook