ImmobilierNewsslide

Immobilier: baisse des prix et des transactions au T1 2021

Baisse des prix ne signifie pas toujours reprise de la demande. Cela a été le cas pour le marché immobilier marocain au premier trimestre 2021 (T1). En effet, d’après le baromètre BAM-ANCFC, les transactions immobilières au T1 ressortent en baisse de 17,4% comparées au T4 2020. Cela quand les prix du résidentiel baissent de de 0,9%. L’explication est que le T4 2020 avait connu une exceptionnelle hausse, de 43,1%, des transactions. Il était donc difficile d’imaginer une poursuite de la hausse dans les mêmes proportions.

Dans le détail:

Foncier
D’un trimestre à l’autre, les prix des terrains ont augmenté de 1,4% alors que les transactions ont régressé de 14%. En glissement annuel, les prix du foncier ont progressé de 2,9%. De même, le nombre de
transactions a connu une hausse de 76,1%.

Professionnel

L’indice des prix des biens à usage professionnel a connu un accroissement de 0,3% d’un trimestre à l’autre, recouvrant une hausse de 7,5% des prix des bureaux et un repli de 0,9% de ceux des locaux commerciaux. Le volume des transactions a, pour sa part, augmenté de 2,3%, résultat d’une progression de 1,2% des ventes des locaux commerciaux et de 8,6% de celles des bureaux.

En glissement annuel, les choses sont beaucoup plus logiques. En effet, « , l’indice des prix des actifs immobiliers s’est apprécié de 1,8%, avec des hausses de 1,2% pour les actifs résidentiels et de 2,9% pour les terrains et les biens à usage professionnel. Quant au nombre de transactions, il a progressé de 52% par rapport au T1-2020, avec des augmentations de 42,4% pour le résidentiel, de 76,1% pour les terrains et de 73,5% pour les biens à usage professionnel », indique BAM.

Par villes, à Rabat, les prix ont enregistré une quasi-stagnation en glissement trimestriel, recouvrant des baisses de 0,4% pour le résidentiel et de 20,6% pour les biens à usage professionnel et une hausse des prix des terrains de 6,2%. Les transactions ont également diminué de 17%, reflétant des replis des ventes du résidentiel de 19,1% et des biens à usage professionnel de 6,5%. En revanche, les ventes des terrains ont progressé de 7,5%.

A Casablanca, les prix sont restés quasiment inchangés d’un trimestre à l’autre. Cette quasi-stagnation recouvre une baisse de 0,8% pour les biens résidentiels et de 2% pour les terrains, ainsi qu’une hausse de 9% pour les biens à usage professionnel. S’agissant des ventes, elles ont diminué de 28,8% après la hausse importante de 32,1% enregistrée au T4-2020. Le repli des ventes traduit des diminutions de 26,1% pour les biens résidentiels, de 9% pour les terrains et de 9,6% pour les biens à usage professionnel.

A Marrakech, les prix ont enregistré une hausse de 3,5% au premier trimestre 2021, attribuable à celle de 5,6% des prix des terrains. En revanche, les prix du résidentiel et des biens à usage professionnel ont diminué
respectivement de 0,3% et de 5,9%. Pour ce qui est des transactions, elles se sont contractées de 10,3%, traduisant des replis de 6,8% de celles des biens résidentiels et de 21% pour
les terrains. Cependant, les ventes des biens à usage professionnel ont progressé de 5%.

A Tanger, l’indice des prix a marqué un recul de 1,2%, résultat des baisses des prix des biens résidentiels de 2,4% et de ceux des biens à usage professionnel de 9,2%, ceux des terrains ayant, en revanche, augmenté de 1,7%. Les
ventes ont, pour leur part, diminué de 3,9%, suite à la baisse de 9% des biens résidentiels.
A l’inverse, les ventes des terrains et celles des biens à usage professionnel ont progressé respectivement de 9,8% et de 21,6%.

 

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page