Hôtels-VoyagesNewsslide

Le programme national des colonies n’aura pas lieu pour la deuxième année de suite

A cause de l'état d'urgence sanitaire et de la pandémie de Covid-19, le programme national des colonies de vacances organisé annuellement par l'Etat n'aura pas lieu. Ce qui n'est pas pour plaire aux associations.

On se dirige droit vers une deuxième année consécutive sans colonies de vacances. En effet, les enfants ne pourront pas bénéficier du programme national des colonies que lançaient les pouvoirs publics chaque été et dont profitaient plusieurs associations travaillant dans le domaine de l’enfance. La raison? C’est, bien entendu, le contexte sanitaire. Cependant, certaines associations accusent les responsables assurant la tutelle de ce secteur de négligence envers les enfants à cause de cette annulation, d’autant que le ministère de l’Éducation nationale a bien reçu à organiser l’année scolaire, y compris les examens, sans problèmes.

Dans son édition du lundi 7 juin, Assabah rapporte que le ministère de la Culture, de la jeunesse et des sports n’a toujours pas annoncé le lancement du programme national des colonies de vacances. Et, vu la fin de l’année scolaire pour certains et l’approche de la fin des examens certifiants pour d’autres, il est clair qu’il n’existe aucune volonté chez les pouvoirs publics d’autoriser ces colonies cette année encore. Pourtant, plusieurs pédiatres et psychologues n’ont eu de cesse, ces derniers mois, d’alerter sur l’impact psychologique des restrictions sanitaires sur les enfants et sur, donc, la nécessité de leur assurer un accompagnement dans ce domaine.

Selon le journal, la Coalition Youssoufia pour le développement, une association opérant dans le domaine de l’enfance, dénonce dans ce sens l’attitude «négative» du gouvernement dans l’accompagnement et l’encadrement des plus jeunes. Pour elle, l’annulation pour la seconde année consécutive du programme des colonies de vacances est un retour en arrière et une privation de plus pour les enfants des Marocains. Elle ajoute que le ministère de tutelle a opté pour la facilité en annulant les colonies au lieu de faire preuve d’innovation et de concevoir un programme répondant aux attentes des enfants, tout en respectant les contraintes du contexte actuel. Elle donne, selon le quotidien, l’exemple de plusieurs autres départements qui ont su s’adapter pour éviter l’arrêt de certaines activités essentielles.

Outre l’impact de cette annulation sur les enfants, la Coalition rappelle que les colonies de vacances contribuent également à stimuler l’économie de plusieurs régions du Royaume, et permettent la création de plusieurs emplois dont profitent les riverains de plusieurs villes. Elle dénonce également une certaine discrimination, dans le sens où la scolarité et l’éducation des enfants est géré d’une manière, et celle de leur accompagnement et leur encadrement à travers les colonies de vacances d’une d’autre manière.

Source: Le 360

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page