Culture MarquesFinances-CréditNewsslide

Qu’est-ce que « Morocco NOW », la nouvelle marque économique du Maroc ?

A l'Expo universelle de Dubaï, l'Agence Marocaine de Développement des Investissements et Exportations (AMDIE) a lancé dimanche 10 octobre la marque "Morocco NOW", nouvelle signature économique et territoriale des ambitions du Royaume Chérifien en matière d'investissements internationaux. Revue de Détails.

Après avoir démontré, lors des deux années écoulées, une capacité inédite à réorganiser le tissu productif pour faire barrage aux vagues de contaminations et à mobiliser des moyens considérables pour sa reprise économique, le Maroc révèle un nouvel un atout stratégique : sa capacité à saisir les opportunités post-pandémie. Dans son rapport de suivi de la situation économique du Maroc, la Banque Mondiale soulignait ainsi que « le Maroc se distingue comme étant un pays qui a su profiter de la crise de la Covid-19 pour en faire une opportunité et lancer un ambitieux programme de réformes transformatrices ».

Une vitrine de l’expertise marocaine

En effet, le royaume opère une montée en gamme substantielle sous le Leadership du roi Mohammed VI dans sa politique économique et annonce à ce titre le lancement officiel de sa nouvelle marque économique « Morocco NOW » à l’international. Le lancement a été effectué au pavillon marocain de l’Expo de Dubaï dimanche 10 octobre, par la structure créatrice de cette marque, qui n’est autre que l’Agence Marocaine de Développement des Investissements et Exportations (AMDIE), dont le rôle est de bâtir le positionnement économique du Maroc dans l’échiquier du commerce mondial.

Dans ce cadre, l’action de l’AMDIE consiste à promouvoir une offre Maroc ultra innovante et une industrie à la pointe de la technologie, répondant aux besoins futurs, ou quasi immédiats, de la demande mondiale.

Plus qu’une marque, c’est une vitrine de l’expertise marocaine prouvée dans différents secteurs industriels. « Morocco NOW » est supposée par ailleurs représenter un Maroc audacieux, animé par de grandes ambitions en vue de faire émerger une offre Maroc encore plus compétitive. Cette nouvelle marque économique devra donc accompagner les différents acteurs tout au long du cycle : investissement et exportation.

Une position géostratégique unique et une ambition « verte »

Maintenant que l’offre économique du Royaume a atteint un certain degré de maturité, le Maroc a besoin de renforcer sa marque pays, afin de promouvoir le savoir-faire et l’expertise marocaine, mais également son attractivité économique. Objectif : capter les budgets de relocalisation industrielle des multinationales surexposées à l’Asie du Sud-Est. Pour ce faire, le Maroc s’apprête à se positionner comme la destination la plus attractive pour l’investissement dans la région, où tous les éléments sont réunis pour favoriser l’ouverture et les échanges commerciaux avec les partenaires internationaux.

En capitalisant sur le développement soutenu des énergies renouvelables, le Maroc peut devenir ainsi une base industrielle décarbonée et compétitive. En plus d’être le 1er producteur d’énergies renouvelables en Afrique, le Maroc a atteint 37% du mix énergétique en 2020 et ambitionne d’atteindre 52% en 2030.

L’enjeu principal est donc d’améliorer la compétitivité du Maroc sur tous les fronts économiques, dans un environnement mondial en pleine reconfiguration. En chiffres, le Maroc présente une offre “Best Cost” grâce à des coûts de production et d’exportation compétitifs, à savoir, un coût moyen de main d’œuvre de 327 $/mois, un coût d’exportation des plus compétitifs de la région à 156 $/mois, ainsi qu’un accès privilégié à plus d’un milliard de consommateurs grâce à 54 accords de libre-échange.

Disposant d’une position géostratégique unique au carrefour de l’Europe et de l’Afrique, le royaume chérifien a réussi à développer ses exportations et à s’insérer dans les chaînes de valeur régionales et mondiales, tout en faisant preuve de résilience face aux chocs exogènes et endogènes à l’instar de pandémie de la Covid-19. En effet, cette capacité d’adaptation s’inscrit ainsi dans l’ADN du Maroc et a été illustrée pendant cette crise sanitaire par la réaffectation rapide de sa capacité de production industrielle vers les équipements de santé (masques, respirateurs…), et le déploiement efficace de la vaccination, ouvrant ainsi la voie à une reprise économique rapide.

Stabilité institutionnelle et macro-économique

Doté d’une stabilité institutionnelle et macro-économique forte, des infrastructures aux normes internationales et d’une capacité de réponse sanitaire inédite telle que démontrée par la gestion de la pandémie et la stratégie vaccinale, le Maroc est la 2ème économie la plus attractive pour les investissements en Afrique et le 3ème pays africain le plus attractif pour les investisseurs étrangers.

Et ce n’est pas tout. Le royaume chérifien peut se targuer d’avoir le 1er centre financier et le 1er train à grande vitesse atteignant 350 km/h en Afrique, en plus de l’économie la plus compétitive d’Afrique du Nord, d’après le Global Competitiveness Report.

Source: Le Figaro 

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page