Bien-Etre SantéFinances-CréditNewsService publicslide

Prévoyance sociale: la CNSS et la CMAM passent dans le giron du ministère des finances

Nadia Fettah Alaoui, ministre de l’Economie et des Finances, récupère la tutelle de la Caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS) et de la Caisse marocaine de l’assurance maladie (CMAM), en vertu d’un décret publié au dernier Bulletin officiel.

Habituellement sous tutelle du ministère en charge du Travail, la CNSS et la CMAM passent dans le giron du département des Finances. Un décret pour ce faire a été publié dans la dernière livraison (7032 Bis) du Bulletin officiel, attribuant désormais la tutelle de ces deux importants organismes de prévoyance sociale au département de Nadia Fettah Alaoui, nouvelle ministre des Finances du gouvernement de Aziz Akhannouch.

La CMAM, pour rappel, est l’établissement public marocain créé en 2018 qui remplace la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale (CNOPS) dans ses missions d’Assurance maladie obligatoire (AMO).

Ce transfert de compétences entre le ministère en charge du Travail au département des Finances intervient alors que ce département stratégique est  engagé dans le chantier de la généralisation de la protection sociale à l’ensemble des marocains. Premier volet de cette réforme d’envergure: la généralisation de l’AMO de base durant les années 2021 et 2022. Pas moins de 22 millions de personnes supplémentaires devraient bénéficier de cette assurance, qui couvre les frais de soins médicaux, de médicaments et d’hospitalisation.

Le décret qui vient d’êre publié au Bulletin officiel attribue par ailleurs d’autres compétences élargies à Nadia Fettah Alaoui dans plusieurs autres domaines. La ministre de l’Economie et des Finances récupère ainsi les compétences de l’autorité gouvernementale en charge des affaires publiques et de la gouvernance, à l’exception des compétences liées à la convergence et à l’évaluation des politiques publiques, de l’investissement et du climat des affaires, qui ont été confiées à Mohcine Jazouli.

L’argentière du Royaume se voit également attribuer la tutelle sur la caisse de compensation, ainsi que les missions de coordination et de suivi de la politique gouvernementale en ce qui concerne les relations avec les institutions affiliées à la Banque mondiale.

Source: Le 360

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page