NewsService publicslide

Assurances: Appel à élargir les canaux de distribution

Le secteur des assurances est appelé à élargir ses canaux de distribution, via le digital ou d’autres réseaux physiques, tels que les opérateurs télécom, les organismes de paiement ou encore les agences bancaires, a estimé le président de la Fédération Marocaine des Sociétés d’Assurances et de Réassurance (FMSAR), Mohamed Hassan Bensalah.

« Une stratégie multi-canal n’est pas une menace pour les agents et courtiers, mais vient en soutien pour drainer une clientèle nouvelle, notamment parmi les plus vulnérables, sur des produits peu ou pas commercialisés », a relevé M. Bensalah qui intervenait à l’ouverture de la 5è édition de la rencontre annuelle des agents et courtiers d’assurances du Maroc, tenue mercredi à Casablanca.

« Les clients sont devenus plus exigeants, ils sont plus connectés. Pour pouvoir les toucher, nous n’aurons d’autres choix que d’élargir nos canaux de distribution », a relevé M. Bensalah, notant que la pandémie a levé le voile sur la fragilité de certains modèles et a contraint les individus et les organisations à se réinventer.

Selon lui, l’intermédiaire en assurance doit lui aussi penser à sa transformation digitale, ajoutant que le conseil et le service après-vente promettent encore de beaux jours au réseau classique.

Par ailleurs, M. Bensalah a mis l’accent sur les enjeux majeurs auxquels fait face le secteur, notamment le recouvrement et le reversement des primes ainsi que la pression concurrentielle qui tire les prix vers le bas et la généralisation de l’assurance maladie.

« Véritable projet de règne, le chantier de généralisation de l’assurance maladie impose un recentrage de notre rôle au niveau des Complémentaires Santé. Il s’agit d’un virage majeur pour notre secteur, qu’il faudra gérer avec beaucoup d’intelligence, pour protéger les intérêts des compagnies et ceux des intermédiaires », a-t-il relevé.

De son côté, le président de la Fédération nationale des agents et courtiers d’assurances du Maroc (FNACAM), Farid Bensaid, a noté que cette rencontre devrait permettre aux professionnels de poser plusieurs jalons après la période du Covid et d’impliquer les principaux acteurs de notre secteur des assurances, en mettant en lumière l’importance du rôle du réseau de distribution, dans un environnement où le taux de pénétration des assurances reste faible, en comparaison à celui des marchés matures où il dépasse souvent les 10%.

« Les sujets de préoccupation sont nombreux, pour ne citer que l’aberration de la TVA sur les commissions, l’anticipation face à l’arrivée du Digital, la mise à jour du livre IV qui tarde à sortir, le sujet de l’encaissement des primes à régler avec les compagnies et le revenu de l’intermédiaire à revoir », a relevé M. Bensaid.

La 5è édition de la rencontre annuelle des agents et courtiers d’assurances du Maroc s’est tenue sous le thème « un nouvel élan pour l’intermédiation après la crise » .

Ce rendez-vous annuel constitue une occasion pour discuter autour de thématiques liées à la digitalisation en tant que levier de performance, aux relations des intermédiaires avec les compagnies ainsi que d’autres sujets qui ont trait à l’actualité du secteur.

Des intervenants, aussi bien nationaux qu’internationaux, ont partagé leurs expériences et confronté leurs idées pour proposer des pistes de réflexion constructives et pertinentes aux défis auxquels fait face le secteur.

Les thématiques principales abordées constituent autant d’enjeux pour le secteur, nécessitant l’implication de toutes les parties prenantes.

Source: MAP

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page