Auto-MotoNewsslide

Les 5 tendances auto de l’avenir

Plus connectée, autonome et électrique…

Avec de nouvelles fonctionnalités, d’options et de confort offerts aux conducteurs, les voitures de demain seront dotées de systèmes et d’équipements de plus en plus sophistiqués. Au-delà de l’info-divertissement, les constructeurs font le pari de rendre la voiture plus connectée, intelligente, électrique et autonome. A cela s’ajoute le parcours qui tend à se transformer grâce au digital. Voici les grands trends de l’automobile de demain.

L’autopartage a déjà la cote

Pas cher et propre, l’autopartage connaît une croissance fulgurante, en particulier dans les pays les plus développés. Ce qui encourage davantage les constructeurs à produire des véhicules électriques destinés à cet usage. Ce qu’on appelle aussi la voiture libre-service est plus répandue dans les grandes villes. Il commence par ailleurs a être mis en place dans certaines petites villes en Europe. Son concept est simple. Un adhérent peut avoir accès à un véhicule automobile sans en être propriétaire en contrepartie de frais d’utilisation. L’utilisateur se trouve alors dispensé des frais d’acquisition, d’entretien, voire de stationnement. Le tout en utilisant une application mobile. Cette tendance pousse même certains à penser à en faire usage dans les entreprises pour limiter les frais de déplacement des collaborateurs.

L’électrique

L’avenir est électrique. La grande majorité des constructeurs s’oriente de plus en plus vers des véhicules électriques et l’hybride plug-in. Depuis la crise de Covid-19, les annonces se succèdent sur le passage de plusieurs marques à l’électrique. Dernière en date, Toyota qui veut produire 30 marques d’ici 2030 dans l’électrique et vendre plus de 3 millions de véhicules à partir de cette date. Ce choix stratégique répond aussi aux préoccupations environnementales mais surtout aux exigences des pouvoirs publics, notamment en Europe, pour réduire le taux d’émission par kilomètre.

La conduite autonome

Ce qui relevait de la science-fiction il y a quelques années est aujourd’hui une réalité. La voiture autonome qui peut circuler sans intervention humaine fait ses preuves dans certaines villes dans le monde. Plus récemment, la ville d’Abu Dhabi a accueilli ses robots-taxis actuellement en phase d’expérimentation. En Allemagne, Mercedes-Benz a obtenu il y a quelques jours une homologation pour son système de conduite autonome de niveau 3, qui permet au conducteur de détourner son regard de la route dans certaines situations. Ainsi, Mercedes devient le premier groupe automobile mondial à avoir décroché l’autorisation de commercialiser des véhicules hautement autonomes conformes à la norme UN-R157, là où la législation locale l’autorise.

La connectivité

Les constructeurs misent sur la voiture connectée en raison de la conduite sécurisée, l’économie d’énergie et la prédictivité du trafic qu’elle permet. On citera l’exemple des modèles futuristes de Tesla qui représente la marque connectée par excellence. Ces véhicules disposent d’interfaces afin d’échanger des informations avec des serveurs par Internet. Elle permet d’économiser du temps sur les déplacements et réduire les émissions de polluants. La voiture connectée est une partie centrale des nouveaux modèles de mobilité.

Acquérir sa voiture en un clic

Le digital réinvente le rapport aux clients. Pour effectuer son futur achat automobile, le client consulte en premier lieu les plateformes internet des constructeurs et les offres faites. Mais pas seulement, actuellement et sans doute dans l’avenir les achats s’effectueront de plus en plus via la vente à distance. D’ailleurs les concessionnaires l’ont bien compris et ont déjà renforcé leur présence sur le digital pour être plus accessibles et visibles au public. On y voit de nouveaux services. Vente de véhicules, pièces détachées et d’accessoires se fera bien plus rapidement puisqu’elle permettra de toucher un large public.

Source: Aujourdhui.ma 

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page