Achats à l’étranger: attention au redressement en Douanes!

duty free

duty free

Quand l’Office des Changes s’en mêle, c’est forcément compliqué. Cette fois cela concerne les articles que l’on peut ramener d’un voyage à l’étranger. Peu de gens le savent, il y à cela des limites en valeur bien précises. Ainsi, selon le Code général des douanes et impôts indirects, on ne peut dépasser une valeur globale de 2.000 dirhams pour ces produits: effets vestimentaires en cours d’usage, parfums (flacon de 150 ml) et eau de toilette (250 ml), tabac destiné à la consommation personnelle et boissons alcoolisées (un litre de vin ou équivalent en spiritueux). Au-delà de 2.000 dirhams, il faut faire une déclaration en douanes et payer les droits en vigueur (dont 20% de TVA) au risque de se voir redresser par le Douanes. Car, les Douanes du monde sont, semble-t-il, interconnectées les unes aux autres et l’on est tout à fait en connaissance de vos achats effectuées en détaxe!  Une mesure qui vise peut être à redresser le secteur du luxe local très touché par la contrefaçon et la contrebande…

Express

L’Economiste du 27 avril rapporte le cas de cette dame ayant bénéficié du remboursement de TVA sur une montre de grande valeur achetée en Europe. A son arrivée à Casablanca, les Douanes lui ont réclamé la totalité des droits et taxes (2,5% de base plus 20% de TVA)