Culture LoisirsNewsslide

“ Le Bleu du Caftan ” remporte le Prix de la Critique Internationale (FIPRESCI)

Nouvelle consécration pour le cinéma marocain ! Le film de la réalisatrice Maryam Touzani, « Le Bleu du Caftan » vient de remporter le Prix de la Critique Internationale (FIPRESCI) du Festival de Cannes. C'est la première fois que le Maroc remporte cette récompense internationale à Cannes.

A quelques heures de la révélation du palmarès du 75e Festival de Cannes, La Fédération Internationale de la Presse Cinématographique (FIPRESCI) a décerné le Prix de la Critique Internationale au long-métrage « Le Bleu du Caftan » de Maryam Touzani.

Projeté jeudi dernier en avant première mondiale à Cannes, dans la sélection officielle « Un Certain Regard », avec 18 autres films du monde entier, “Le Bleu du Caftan” a reçu un très bel accueil après projection, beaucoup d’émotion dans les yeux des spectateurs et une standing ovation de plus de 15 minutes.

Pour rappel, le Prix FIPRESCI est une récompense cinématographique remise depuis 1946 lors du Festival de Cannes. Cette année, le jury est constitué de critiques de cinéma internationaux suivants : Ahmed Shawky (Egypte) –Mariola Wiktor (Pologne), Nathalie Chifflet (France), Emanuel Levy (USA), Simone Soranna (Italie), Jihane Bougrine (Maroc), Magali Van Reeth (France), Bidhan Rebeiro ( Bangladesh) et Youssoufa Halidou Harouna (Niger).

Produit par Nabil Ayouch et coproduit par Amine Benjelloun, “Le Bleu du Caftan” est un long-métrage poignant, qui parle de transmission, de tradition et d’amour, au sens le plus large du terme.

Le film met en scène Halim et Mina, un couple qui tient une boutique de Caftans dans la médina de Salé, rejoint par Youssef, un jeune apprenti qui partage avec son Maalem, Halim, la même passion sincère pour la couture.  “Le Bleu du Caftan” est interprété par Lubna Azabal, Saleh Bakri, Ayoub Missioui, Mounia Lamkimel, Hamid Zoughi et de nombreux autres comédiens et comédiennes marocains.

Source: Communiqué officiel

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page