Dette publique: le gouvernement sous-déclare!

Il paraît que le ministère des Finances fait de la sous-déclaration ou du maquillage des comptes. Quelque chose d’assez anodin lorsqu’on est comptable. Mais là c’est bien grave car cela concerne l’état réel de l’endettement public. La dette officielle au titre de l’exercice 2013 est de 554 milliards de dirhams, soit 63,5% du PIB ce qui est déjà assez élevé. Mais il semble que la situation soit bien plus inquiétante que cela. Quelles sont les dettes omises ou non déclarées ? La Cour des Comptes, reprise par L’Economiste du 11 mai 2016, les détaille : crédits structurels TVA (25,5 milliards), impayés des fournisseurs, le montant de déficit de la CMR (Caisse marocaine des retraites), les garanties accordées aux grandes entreprises publiques pour lever des crédits bancaires et la dette intérieure à court terme. Voilà qui pourrait expliquer pourquoi le gouvernement renouvelle sans cesse la ligne de crédit d’urgence du FMI alors qu’il n’y a jamais recours!

 

Commentaire Facebook