Hôtels-VoyagesNewsslide

Crise du tourisme : 80 établissements hôteliers menacés de faillite à Marrakech, Agadir et Ouarzazate

De nos jours actuels de nombreux complexes et unités hôtelières situés à Marrakech, Agadir et Ouarzazate font face à une crise financière. Le journal rapporte que 30 établissements à Marrakech, dont certains de grande envergure, 30 autres à Agadir, et 20 à Ouarzazate sont confrontés à des difficultés financières.

Cela signifie que 80 unités hôtelières risquent de déclarer prochainement faillite dans ces trois villes, qui sont au cœur de l’industrie touristique marocaine et génèrent 60% des revenus touristiques du pays.

Selon des sources spécialisées citées par Al Akhbar, plusieurs facteurs ont contribué à cette situation difficile. Parmi eux, la baisse des revenus, la diminution des investissements dans le secteur, l’absence de subventions, et la fermeture temporaire de certaines unités pour des travaux de rénovation et de modernisation.

Néanmoins, les sources précisent que le séisme récent dans la région d’Al Haouz n’est pas la cause directe de la fermeture de ces établissements, mais plutôt un élément aggravant de la situation déjà précaire.

En ce qui concerne les revenus du secteur, le journal souligne que malgré sa renommée mondiale, Marrakech est la ville où le tourisme rapporte le moins, avec seulement 24 000 dirhams par personne par an. En revanche, Dakhla enregistre le revenu le plus élevé par personne par an, avec 85 000 dirhams, suivi de Casablanca avec 55 000 dirhams, bien qu’elle ne soit pas considérée comme une destination touristique majeure.

Face à cette situation, les professionnels du secteur demandent au gouvernement de soutenir les investissements touristiques, en particulier dans les grandes zones touristiques, et de promouvoir la création d’emplois dans ces régions.

Certains acteurs du secteur vont même jusqu’à réclamer la création d’une Agence marocaine de promotion du tourisme, considérée comme un moyen de faire du secteur touristique un moteur de développement économique dans ces régions.

Un représentant d’une association professionnelle du secteur à Marrakech confirme la fermeture de plusieurs hôtels et signale que d’autres sont en difficulté financière. Cependant, il souligne que le gouvernement a récemment mis en place un plan de développement ambitieux pour le secteur du tourisme, visant à résoudre les problèmes actuels. De plus, le Fonds Mohammed VI pour l’investissement a également élaboré un plan d’action visant à aider un grand nombre d’hôtels en difficulté dans plusieurs villes, avec un programme déjà lancé à Agadir et prévu pour être étendu à l’ensemble du pays.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page