NewsService publicslide

Ministère de l’Agriculture : un budget d’investissement prévisionnel de plus de 18 MMDH en 2024 (M. Sadiki)

Le budget d’investissement des départements de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts devrait s’établir à 18,17 milliards de dirhams (MMDH) au titre du projet de loi de finance (PLF) de 2024, en hausse de 3% par rapport à 2023, a indiqué, mercredi à Rabat, le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Mohamed Sadiki.

Le budget d’investissement du département de l’Agriculture devrait augmenter de 11% à 13,67 MMDH et celui des eaux et forêts se situerait à 1,5 MMDH, en progression de 15% comparativement à 2023, a précisé M. Sadiki qui présentait le projet de budget sectoriel 2024 du ministère devant la Commission des secteurs productifs à la Chambre des représentants.

Pour ce qui est de la pêche maritime, son budget d’investissement devrait atteindre 366 millions de dirhams (MDH) en 2024, en croissance de 26% par rapport à l’année en cours, a ajouté le ministre, soulignant le repli du budget alloué au développement rural de 29%, suite à l’arrivée à terme du programme de réduction des disparités territoriales et sociales en milieu rural (PRDTS), en décembre prochain.

Au détail, M. Sadiki a fait savoir que les investissements au niveau du département de l’Agriculture, porteront sur l’irrigation et l’aménagement de l’espace agricole (6,41 MMDH), le développement des filières de production agricole (5,9 MMDH), la sécurité sanitaire (760 MDH), l’éducation, la formation et la recherche (461 MDH), outre le soutien transversal et services polyvalents (127 MDH).

S’agissant du développement rural, le budget consacré au parachèvement du PRDTS atteindrait 1,9 MMDH, tandis que 734 MDH seraient consacrés au désenclavement et au développement inclusif des zones rurales et de montagnes.

En ce qui concerne les eaux et forêts, l’investissement porterait sur la poursuite des programmes de protection et de sécurisation du domaine forestier à travers l’aménagement et la valorisation des parcs nationaux, le renforcement du réseau d’aires protégées, l’aménagement et la protection des zones humides, le renforcement des capacités des cadres dans le domaine de la protection de la nature, et la réhabilitation des animaux sauvages, le boisement et défrichement des forêts, la lutte contre la désertification et l’encouragement de la pêche et de l’aquaculture dans les eaux continentales.

Quant au secteur de la pêche maritime, M. Sadiki a souligné qu’un certain nombre de projets sont programmés dans le cadre du budget d’investissement au titre de l’année 2024, dont les programmes de développement de la pêche et aquaculture et valorisation des ressources (22 MDH), et l’appui aux institutions sous tutelle (188,05 MDH).

Par ailleurs, le ministre a fait savoir que le budget de gestion connaîtra une augmentation de 2% à près de 4,45 MMDH (3,02 MMDH pour l’agriculture, 61 MDH pour le développement rural, 802 MDH pour les eaux et forêts et 562 MDH pour la pêche maritime).

Ainsi, le budget total du ministère avoisinerait 22,62 MDH, en hausse de 3% par rapport à l’exercice 2023.

Source : MAP

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page