Technopark lance “Tech-Innov” un atelier de l’innovation à Casablanca

Pour faciliter l’accès aux technologies de pointe tels que le Cloud, l’intelligence artificielle, le Blockchain et l’internet des objets, le Technopark lance à Casablanca son atelier de l’innovation “Tech-Innov” dédié aux start-ups. Les détails.

 

Soutenir, former et accompagner les porteurs des projets innovants pour accéder aux solutions innovantes, au financement et à la commande des grands donneurs d’ordre. Telle est la vocation de l’atelier de l’innovation “Tech-Innov”, qui ouvre ses portes à partir du mois de septembre 2017 au Technopark de Casablanca.

Capitalisant sur notre écosystème de 260 entreprises et de partenaires internationaux, le lancement de cette plate-forme s’inscrit dans notre stratégie de devenir le point focal de soutien à la dynamique de l’innovation au  Maroc dans les domaines à fort potentiel du numérique tels que le cloud, l’internet des objets, l’intelligence artificielle et le blockchain ”, explique, d’emblée, Mme Lamiae Benmakhlouf, directrice générale de la société de gestion du Technopark  de Casablanca, Rabat et Tanger.

Plus qu’un espace d’accueil physique aux porteurs de projets innovants, le Tech-innov dispose d’une équipe dédiée dont la mission est de garantir un suivi de proximité et un accompagnement dans la formation, la montée en compétence technique et l’accès au marché national et international au profit des start-ups.

Tech-Innov se veut une plate-forme de partenariat privé et public destinée à offrir de l’appui opérationnel à tout porteur de projet innovant dans le domaine du digital en vue d’accès aux technologies, au financement et au marché” explique, Samir El Aichaoui, directeur général de Happy Ventures,  le cabinet de conseil en charge de la gestion déléguée de cet atelier d’innovation.

Déjà, le Tech-Innov capitalise sur les partenariats signés par le Technopark avec trois acteurs majeurs de la transformation digitale dont IBM et Microsoft pour soutenir les entreprises installées dans ses différentes zones technologiques à Casablanca, Rabat et Tanger.

Déjà pour la phase de démarrage  de notre atelier de l’innovation, nous lançons en partenariat avec IBM un programme d’accompagnement, d’accélération, de formation et de certification des entreprises du Technopark pour s’approprier l’internet des objets (IOT), l’intelligence artificielle, le blockchain et le développement d’API”, révèle, la directrice du Technopark, sur un ton confiant.

A rappeler qu’avec l’ouverture de Tanger, le Technopark atteindra d’ici fin 2017 plus de 300 entreprises hébergées opérant dans le domaine du digital et qui emploie plus de 2000 personnes dont la moyenne d’âge est de 30 ans.

 

A terme, MITC a pour ambition de dupliquer son modèle sur les autres régions du Royaume. L’Afrique n’est pas en reste, le Technopark s’active pour prendre part au lancement d’un  technocentre dans la capitale de la Côte d’Ivoire au courant de l’année 2018.