Lancement de AL AKHDAR BANK, la banque participative du Groupe Crédit Agricole Du Maroc – GCAM

  1. Qui sommes-nous ?

1.1.     Présentation d’AL AKHDAR BANK

AL AKHDAR BANK est une nouvelle banque participative créée en 2017, fruit d’un partenariat stratégique entre le Groupe Crédit Agricole du Maroc (GCAM : 51% du Capital) et la Société Islamique pour le Développement du Secteur Privé (ICD : 49% du Capital), membre du groupe BID.

AL AKHDAR BANK offrira une gamme de produits et de services diversifiée, conformes aux avis de la Commission des finances participatives relevant du Conseil Supérieur des Oulémas et aux circulaires de Bank Al Maghrib régissant l’activité des banques participatives au Maroc.

Les produits de AL AKHDAR BANK seront destinés à tous les segments de clients, Particuliers, Agriculteurs, Professionnels et Entreprises

AL AKHDAR BANK offrira les produits de la banque au quotidien, les produits de financement (Morabaha, Ijara), ainsi que les dépôts d’investissement. Nous offrirons aussi des produits de financement de l’agriculture et l’agro-industrie (Salam).

La satisfaction client est au centre de la stratégie de AL AKHDAR BANK, ayant pour vocation de répondre aux attentes d’une clientèle à la recherche de nouveaux produits et services bancaires, adaptés à leurs attentes, à la fois en termes de conformité et de qualité de service.

1.2.     Gouvernance d’AL AKHDAR BANK

AL AKHDAR BANK dispose d’un Conseil d’Administration composé de 8 membres, représentant le CAM, ICD et des administrateurs indépendants. Elle dispose de 3 comités émanant du Conseil :

Comité d’Audit;

Comité des Risques;

Comité de Nomination et de Rémunération;

 

  1. Un partenariat stratégique en cohérence totale avec les missions des deux principaux actionnaires

Le partenariat entre le GCAM et ICD pour la création d’une banque participative au Maroc s’inscrit au cœur des stratégies des deux groupes bancaires, qui adossent le rôle d’institutions financières de développement dans leurs périmètres respectifs1.

L’«ICD», est une filiale de la Banque Islamique de Développement (BID) qui œuvre pour promouvoir le Secteur Privé en aidant à la création d’emplois, en offrant des capacités de financement aux 49 pays membres et en améliorant l’accès aux services financiers de base. L’«ICD» est actionnaire de 12 Banques participatives et 11 sociétés de Leasing, disposant de la notation (Moody’s / S&P / Fitch) : Aa3 / A+ / AA (stable).

Le groupe ICD apportera donc à la nouvelle banque participative AL AKHDAR BANK toute l’expérience accumulée dans le lancement des banques islamiques dans différentes régions du monde, à travers une expertise métier éprouvée et reconnue au niveau international, dans tous les domaines de la finance islamique (banque de détail et d’entreprise, Sukuk, Takaful, Micro-finance islamique…).

  • Le GCAM est une banque marocaine dotée d’une mission de service public visant le développement socio-économique du monde rural et ICD une institution financière multilatérale de développement qui a pour objectif le développement et le financement du secteur privé dans ses pays membres.

 

  1. Une gamme complète et diversifiée de Produits et de Services bancaires, destinée à satisfaire les attentes de toutes les catégories de clients

AL AKHDAR BANK offrira une gamme de produits diversifiée et complète qui couvre tous les besoins des clients :

Les clients Particuliers seront servis à travers une offre de banque au quotidien, composée de comptes de dépôts, de cartes monétiques de paiement et de retrait et de services E-Banking et Mobile-Banking. Leurs besoins en financement immobilier, auto et équipement seront satisfaits à travers différents instruments participatifs (Morabaha, Ijara…). Une offre d’épargne et d’assurance viendra compléter la gamme des produits à travers les comptes d’investissement et les produits d’assurance Takaful.

Les clients Agriculteurs bénéficieront également d’une offre de banque au quotidien adaptée à leurs besoins, en plus d’une offre de financement qui couvre tous leurs besoins (financement de campagne agricole, financement de l’investis-sement : équipement agricole, irrigation, bétail, arbres fruitiers…). Le financement des agriculteurs se basera également surles différents instruments participatifs validés par le Conseil Supérieur des Oulémas (CSO), à savoir Morabaha, Ijara, la banque travaillera aussi sur des produits innovants pour le financement de l’agriculture et de l’agro-industrie.

Les clients Professionnels et Entreprises ne seront pas en reste, puisqu’en plus des comptes de dépôts et d’investissement, des moyens de paiement et des services d’internet banking qui seront mis à leur disposition, une offre de financement adaptée sera mise en place pour satisfaire leurs besoins en investis-sement à travers les instruments participatifs validés par le CSO (Morabaha, Ijara, Salam, Moucharaka et Moudaraba). Cette offre sera enrichie dans une deuxième phase par des produits de Trade Finance pour les opérations à l’international.

 

  1. Le client au cœur de notre stratégie

L’agence : Un espace accueillant

Le concept d’aménagement des points de vente de AL AKHDAR BANK a pour but d’offrir une nouvelle expérience à ses clients, en leur proposant un espace accueillant, valorisant et distingué.

Les différentes parties de l’agence sont conçues pour mettre le client au centre de nos préoccupations, répondre à leurs attentes et leur offrir une atmosphère de transparence et de convivialité.

Dans un ingénieux concept intégré, l’espace d’attente de la clientèle se trouve quant à lui combiné avec l’espace numérique, qui permet aux clients de la banque de réaliser leurs opérations simples et de consulter leurs comptes en toute sécurité à travers les solutions digitales mises à leur disposition, aussi, via l’accompagnement des conseillers clientèle formés aux métiers de finances participatives et à l’utilisation des supports digitaux.

Le parti pris dans l’aménagement des points de vente reflète fidèlement l’ADN de AL AKHDAR BANK en tant que banque nouvelle et moderne, proposant des produits et des services bancaires conformes aux attentes et aux principes de sa clientèle cible.

Ressources Humaines : Au service de nos clients

Des ressources humaines dédiées et qualifiées, ayant toutes suivi des formations en finance participative, motivées et au service des clients et pouvant allier maitrise du métier bancaire et spécificité de la banque participative.

Moyens techniques : Adaptés aux besoins de nos clients

Système d’Information spécialisé en Finance Participative « ITS Ethix core banking », ayant fait ses preuves avec des déploiements réussis dans plusieurs pays reconnus par la maturité de leur système de banque islamique. « ITS Ethix core banking », a été aussi, primé comme meilleure solution en finance islamique en 2017 « Best Islamic Finance Technology Product 2017 »;

Canal banque à distance : via la mise en place d’un centre de relation clientèle et une entité digitale mettant à disposition des clients un moyen d’entrée en relation avec la banque de manière : simple, efficace et sans contrainte de présence.

 

Organisation : Une réactivité nécessaire

Organisation et entités de traitement propres : commerciale, gestion des risques, conformité, finance, support, communication & marketing…

  1. Réseau d’agences

Démarrage en Octobre avec 4 agences;

8 agences en décembre 2017;

21 agences en fin 2018;

Ouverture d’une dizaine d’agence par an pour atteindre les 40 points de vente en 2021.

 

Historique AL AKHDAR BANK

Le Maroc et la Banque Islamique de Développement

Le Maroc a été l’un des pays fondateurs de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI) : l’assemblée constitutive de cette organisation intergouvernementale a eu lieu à Rabat, le 25 septembre 1969, sous la présidence de feu sa majesté Hassan II.

Membre actif au sein de l’OCI, le Maroc va être l’un des pays artisans de la création, en 1975, de la Banque Islamique de Développement (BID) qui est une banque supra-étatique de développement, avec pour objectif la stimulation du développement économique et du progrès social de ses 56 pays membres, et l’appui des communautés musulmanes dans les pays non membres en conformité avec la Charia.

Le Maroc est également pays membre dela Société Islamique pour le Développement du Secteur Privé (ICD), elle-même filiale de la BID.

Création de « AL AKHDAR BANK »

Le 6 septembre 2016 : le Décret n° 2-16-712 publié au BO n°6500 du 15/09/2016 autorise le Crédit Agricole du Maroc (CAM) à exercer la finance participative et à prendre une participation dans le capital d’une banque participative.

Compte tenu de son statut de banque marocaine à capitaux publics, le Crédit Agricole du Maroc a sollicité et obtenu l’accord du gouvernement pour créer Al Akhdar Bank, une filiale dédiée à l’activité de banque participative (islamique), en partenariat avec la Société islamique pour le développement du secteur privé (ICD).

Crédit Agricole du Maroc détiendra 51% et ICD 49% du capital de la banque participative dont le capital initial prévu est de 200 millions de dirhams, une augmentation ultérieure devant le porter à 400 millions de dirhams.

Le 17 avril 2017 : La société Al Akhdar Bank, est agréée en qualité de banque participative par décision du Wali de Bank Al-Maghrib n° 60 publiée dans le Bulletin Officiel n° 6500 du 15 septembre 2016 (13 Dhou al Hijja 1437).

La Société islamique pour le développement du secteur privé (SID)

ICD est une institution financière multilatérale de développement axée sur le développement et la promotion du secteur privé comme vecteur de croissance économique et de prospérité.

ICD fait partie du groupe de la Banque Islamique de Développement (BID), noté AAA, et est l’une des principales institutions de développement du secteur privé dans le monde musulman. Ses activités doivent être menées conformément aux principes de la finance participative.

A fin 2016

Notation (Moody’s / S&P / Fitch) Aa3 / A+ / AA (stable)
Total Bilan US$ 2.6bn
Capital Autorisé US$ 4bn
Capital Libéré US$ 865m
Capital Libéré Approuvé US$ 2bn
Dette / Fonds Propres 146%
Tier 1 Ratio (capitalisation) 36%

 

ICD produit régulièrement des Indicateurs Clés de Performance (KPI), qui évaluent notamment :

  • L’impact sur le développement, mesuré par l’accès des PME au financement, à la création d’emplois et à l’accès aux services financiers de base dans les pays membres;
  • La viabilité financière, mesurée par référence au rendement des capitaux propres, le ratio coût-revenu et le taux de croissance annuel;
  • Et la consolidation et l’amélioration de la notation financière «AA» d’ICD.

Le siège d’ICD se trouve à Jeddah en Arabie Saoudite. Des bureaux régionaux sont ouverts à KL (Malaisie), Almaty (Kazakhstan), Rabat (Maroc) et Dakar (Sénégal) avec 202 employés à temps plein.

ICD maintient une empreinte opérationnelle diversifiée couvrant 49 de ses pays membres à la fin de l’année 2016.

Les principales régions d’activité sont MENA, Europe et Asie centrale, Afrique subsaharienne et Asie du Sud-Est.