Un nouveau challenge pour le trimaran Maserati Multi70

De Hong-Kong à Londres, sur le 24 000 kilomètres de la ‘’Route du Thé’’

Après avoir inscrit sur ses tablettes les records de la « Gold Route » des Etats-Unis de New York à San Francisco et de la « Tea Clipper Trade Route » entre San Francisco et Shanghai en Chine, le trimaran Maserati Multi70 s’attaque à  la célèbre ‘’route des Clippers’’, du nom de ces navires du 19ème siècle qui transportaient les cargaisons de thé de Hong Kong vers Londres via le Cap de Bonne-Espérance.

Le record actuel, établi en 2008 par le Français Lionel Lemonchois et son équipage de 8 hommes à bord du catamaran Gitana 13 de 100 pieds, est de 41 jours, 21 heures, 26 minutes et 34 secondes.
Giovanni Soldini tentera de battre ce record en janvier 2018 à bord du trimaran Maserati Multi70 en compagnie de 4 marins experts en course: Sébastien Audigane (FRA), Guido Broggi (ITA), Oliver Herrera (ESP) et Alex Pella (ESP).

13000 miles ou 24000 kilomètres non-stop :

C’est un parcours inhabituellement long pour un multicoque de 70 pieds tel que le Maserati Multi70. Afin de minimiser les risques de dégâts, au lieu de naviguer en utilisant tout le potentiel des foils, le bateau sera en configuration MOD. Le travail sur le développement des dérives foils pour augmenter les performances  restera bien évidement continu avec le soutien de l’éminent concepteur de yachts de haute performance, Guillaume Verdier.

Les principales étapes de la course :

  • Départ à partir de Hong Kong et traversée de la mer de Chine, une voie navigable très encombrée par les cargos et les bateaux de pêche.
  • Puis direction la mer de Java, jonchée d’îles, avec le passage d’un détroit de 15 milles entre les îles de Java et de Sumatra.
  • Ensuite, traversée de l’océan Indien et de l’équateur pour contourner le cap de Bonne-Espérance en Afrique du Sud, surnommé le «mauvais» chemin, c’est-à-dire contre les vents dominants d’ouest en est.
  • Après l’Afrique du Sud, le bateau remontera l’Atlantique Sud pour retraverser l’équateur. Ce sera l’hiver dans l’Atlantique Nord, ce qui signifie de fortes chances de rencontrer des systèmes de basse pression qui se transforment en tempêtes océaniques.
  • La dernière étape sera de traverser la Manche, d’entrer dans la Tamise et de rejoindre la ligne d’arrivée sous le pont Elizabeth II à quelques kilomètres du centre-ville de Londres.

« Hong Kong- Londres est une route historique et riche en épopée, c’est pourquoi nous avons décidé de nous lancer dans cette grande aventure », a déclaré Giovanni Soldini, actuellement à Hawaï, où lui et l’équipage effectuent les derniers travaux d’entretien du trimaran italien.

« L’histoire des routes Clipper de l’époque victorienne est fascinante. Être le premier à Londres signifiait vendre du thé 3 fois plus cher que ceux qui seraient arrivés après. C’est sur ces routes que les gens ont commencé à réfléchir à la manière de rendre les bateaux plus rapides et plus performants, ce qui a été à l’origine de la conception de yachts modernes. »Pour nous, c’est un défi sportif. Nous voulons battre le record de Gitana, même si le catamaran français était 30 pieds plus long que notre bateau et cette course est probablement la plus longue jamais essayée par le MOD70. Nous nous attendons à trouver de bonnes conditions météorologiques dans l’océan Indien, mais l’océan Atlantique Nord en hiver est imprévisible et je pense que ce sera la partie la plus compliquée de toute la route.  »

Après avoir subi une série d’essais en mer à Hawaï, le célèbre trimaran Maserati Multi70 partira à la fin novembre pour Okinawa, au Japon. Après un dernier transfert à Hong Kong, Soldini et son équipage seront en stand-by  pour la tentative de record au début du mois de janvier 2018.