Le consommateur négligé dans la Com’ de crise Renault!

renault 31 aout 2016 auto moto

renault 31 aout 2016 auto moto

Au lendemain du Salon de l’Automobile de Casablanca nous expliquions que ce dernier était en quelque sorte victime de son succès. En effet, plusieurs clients ayant passé commande à cette occasion n’étaient toujours pas livrés après tout de même plusieurs semaines d’attente. Nos informations voulaient que le groupe Renault était particulièrement concerné et que des sit-in de contestation étaient organisés étaient tenus devant la succursale Der Omar après les ftours en plein Ramadan.

Nous avions alors pris contact avec la communication du groupe qui n’a pas jugé opportun de nous renvoyer des éclaircissement à ce sujet.

Aujourd’hui nous avons un début de réponse avec l’éclatement de cette affaire d’escroquerie dont a été victime plusieurs acheteurs de la marque au losange.

Il s’agit en effet d’un revendeur sur Fès-Taza qui s’est tout bonnement évaporé avec les avances des acheteurs sans que ces derniers ne soient livrés!

Au  lieu de donner du détail sur le montant des sommes détournées et les procédures envisagées pour réparer les consommateurs victimes de fraude, le communiqué de presse officiel réagissant semble davantage préoccupé par la réputation de son top management (plus que la marque !). Ainsi insiste-il sur le fait que l’auteur du détournement ne soit aucunement un DG du groupe mais plutôt un revendeur.

Mais que fait Renault pour éviter ce type de mésaventure qui est pour le point un grosse faille dans son système de management-qualité, pour lequel elle doit probablement être certifié ISO à l’échelle mondiale ?

Il est à rappeler à ce niveau que ce n’est pas la première que les acheteurs Renault sont victimes d’une telle pratique. Il y a 1 ou 2 ans un commercial, cette fois salarié de l’entreprise, s’est évadé au Canada après avoir détourné des sommes colossales d’avances récupérées chez les clients…Des avances qu’il ne reversait naturellement pas à son entreprise!

Là encore, on n’a plus su ce qui s’est passé après !

La Com’ de crise chez Renault a visiblement du chemin à faire…

                                

Commentaire Facebook