Finances-CréditNewsslide

Assurances: décryptage du retrait surprise de MHE

C’est totalement dans le style Moulay Hfid El Alamy: une opération menée en parfaite discrétion suivie d’une annonce choc d’une décision davantage choc pour un montant record digne d’un Guinness.

Tôt dans la soirée, les réseaux bouillonnaient déjà de cette info pour le moins invraisemblable: Moulay Hfid El Alamy vend Saham Assurace! L’acquéreur n’est autre que le partenaire sud-africain Sanlam qui prend le contrôle de l’ensemble pour 1,5 milliard de dollars.

En golden boy accompli, El Alamy revend le pôle qui a fait aussi bien sa fortune que sa force. Il le vend au bon moment , c’est à dire à la fin d’un cycle glorieux et le début balbutiant et flou d’un autre.

Faut-il rappeler que l’arrivée de Saham Assurance a complètement chamboulé le marché avec ses offres agressives et innovantes notamment sur le juteux segment de l’automobile? D’ailleurs, les pratiques Saham ne vont pas tarder à être généralisées à l’ensemble du marché au point de priver ses acteurs de marges jadis bien faciles et confortables.

Aujourd’hui, le segment de l’automobile devenant un marché de prix, l’assurance Vie restant marginale et l’invasion digitale rendant les actifs physiques peu valorisants… faire de l’assurance au Maroc devient un choix bien discutable d’un point de vue retour sur investissement.

Que faire? Trois choix sont possibles : se réinventer avec le coût que cela suppose, s’adosser à des partenaires pour socialiser les risques ou se désengager complètement et aller chercher des terres plus fertiles.

Moulay Hfid El Alamy a probablement essayé les trois, étape par étape. Aujourd’hui il choisit le  désengagement ; un signal à prendre très au sérieux.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page