Retraites: les parlementaires perdent un énorme privilège!

Parlement Maroc Service Public 25 avril 2016

Contrairement à toute logique de bonne gestion des deniers publics les parlementaires Marocains touchaient leurs retraites dès que leurs mandats se terminaient. Cela pouvait donner lieu à des situations pour le moins « drôles » où l’on peut être retraité à 25 ans avec tout ce que cela représente comme risque la pérennité des caisses publiques!

Aujourd’hui ce privilège est en passe d’être abrogé. En effet, un projet de loi présenté à l’approbation du Parlement postule que la pension en question ne doive être versée qu’à partir de l’âge de 65 ans.

Une disposition qui n’a pas manqué de susciter la craintes des anciens représentants de voir leurs pesions actuelles suspendues.

Autre disposition dans la même logique de rationalisation de la dépense publique: le non-cumul de la pension de retraite avec des salaires ou rémunérations touchées simultanément dans le cadre d’un poste ministériel ou de haute fonction.

Pour rappel, l’ancien régime des retraites des Représentants est en arrêt depuis la fin 2017 suite à la faillite de sa gestion au niveau de la CNRA (Caisse nationale de retraites et d’assurances ), filiale CDG.