La 17ème édition du Festival International du Film de Marrakech aura lieu du 30 novembre au 8 décembre 2018

Le Festival international du Film de Marrakech lève le voile sur une nouvelle séquence forte de sa 17ème édition. Après Robert De Niro, le festival rend hommage à deux femmes aux destins exceptionnels : l’actrice américaine Robin Wright (House of Cards) et la réalisatrice française Agnès Varda, qui recevront toutes les deux l’Etoile d’or du festival de Marrakech.

Forte d’une riche carrière au cinéma, Robin Wright a alterné les grandes productions et les rôles marquants dans des films indépendants (Forrest Gump, Crossing guard, She’s so lovely, Incassable, etc). En 2013, sa carrière prend un nouvel envol grâce à la série culte « House of Cards », où elle incarne le rôle de Claire Underwood, l’un des personnages féminins les plus marquants et les plus fascinants dans l’univers des séries contemporaines.

« Je suis honorée de recevoir l’Etoile d’Or du Festival du film de Marrakech cette année. Je suis ravie de visiter le Maroc et reconnaissante d’avoir l’occasion de découvrir la culture marocaine et de profiter d’un si bel endroit », affirme Robin Wright dans une déclaration officielle.

Figure emblématique, réalisatrice majeure de la Nouvelle Vague, géniale touche-à-tout, Agnès Varda jouit d’une grande reconnaissance internationale (Lion d’or au Festival de Venise, Palme d’or d’honneur au Festival de Cannes, Oscar d’honneur, etc.). Tour à tour photographe, scénariste, actrice, réalisatrice, plasticienne … rien ne semble arrêter son immense curiosité. Son dernier film, « Visages, Villages » co–réalisé avec le jeune artiste JR et nommé aux Oscars 2018, est une nouvelle preuve de la liberté et de la créativité de cette artiste hors normes.

« J’ai aimé Marrakech avant que le festival n’existe, mais l’ajout du cinéma me rend encore plus heureuse de revenir et de rencontrer la communauté de cinéastes et cinéphiles marocains et internationaux », déclare Agnès Varda.

LE FABULEUX DESTIN DE ROBIN WRIGHT
Robin Wright joue le rôle de Claire Underwood dans la série politique de Netflix « House of Cards», dont elle est également productrice exécutive. Elle a reçu plusieurs nominations et récompenses, dont le Golden Globe de la meilleure actrice pour son interprétation de « Claire Underwood », faisant d’elle la première actrice à remporter cette récompense pour une série télévisée sur le Web. Robin Wright a également été nommée plusieurs fois aux « Primetime Emmy Awards » dans la catégorie actrice principale pour « House of Cards » entre 2013 et 2017, et la catégorie série dramatique en 2016 et 2017 en tant que productrice de la série.

Robin Wright a joué récemment dans «Blade Runner 2049», «Wonder Woman» et «Justice League», qui sont sortis en 2017. La même année, son court métrage «The Dark of Night » a été présenté en première mondiale au Festival de Cannes. Robin Wright est aussi la cofondatrice de la ligne de vêtements de nuit socialement responsable, « Pour Les Femmes ».

Une partie des recettes de la marque est reversée à des organisations caritatives qui aident les femmes au Congo.

Filmographie
2013-2018 : House of Cards (Série TV)
2017 : Blade Runner 2049
2017 : Wonder Woman
2015 : Everest
2014 : Un homme très recherché
2013 : Le congrès
2013 : Perfect mothers
2011 : Millenium : Les hommes
qui n’aimaient pas les femmes
2011 : Rampart
2011 : Le stratège
2010 : Behind the Carol : The Full Motion-Capture Experience (Vidéo)
2010 : La conspiration
2009 : A Christmas Carol
2009 : Jeux de pouvoir
2009 : Les vies privées de Pippa Lee
2008 : New York, I Love You
2008 : Panique à Hollywood
2007 : La légende de Beowulf
2007 : Hounddog
2006 : Room 10 (Court métrage)
2006 : Par effraction
2005 : Sorry, Haters
2005 : Empire Falls (Mini Série TV)
2005 : IMax (Court métrage)
2005 : Nine Lives
2004 : La maison au bout du monde
2003 : Virgin
2003 : The Singing Detective
2002 : Laurier blanc
2001 : The Pledge
2000 : Incassable
2000 : Comment tuer le chien de son voisin
1999 : Une bouteille à la mer
1998 : Hollywood sunrise
1997 : She’s So Lovely
1997 : Loved
1996 : Moll Flanders ou les mémoires d’une courtisane
1995 : Crossing Guard
1994 : Forrest Gump
1992 : Toys
1992 : The Playboys
1990 : Les anges de la nuit
1990 : Denial
1989 : A TV Dante (Mini Série TV)
1984-1988 : Santa Barbara (Série TV)
1987 : Home (Téléfilm)
1987 : Princess Bride
1986 : Hollywood Vice Squad
1983-1984 : The Yellow Rose (Série TV)

En tant que productrice
2016-2018 : House of Cards (Série TV – Productrice exécutive – 34 épisodes)
2017 : The Dark of Night (Court métrage – Productrice exécutive)
2015 : When Elephants Fight (Documentaire – Productrice exécutive)
2013 : Le congrès (Productrice)
2007 : Hounddog (Productrice exécutive – en tant que Robin Wright Penn)

LES TROIS VIES D’AGNÈS VARDA
Agnès Varda est née en 1928 en Belgique, où elle a passé sa petite enfance. Obligée d’émigrer en 1940, elle passe son adolescence à Sète puis à Paris, où elle suit des cours à l’École du Louvre et à l’École de Vaugirard le soir, en section photographie. Depuis 1951, mis à part deux longs séjours à Los Angeles, elle vit à Paris.
Agnès Varda a été mariée avec le cinéaste Jacques Demy, disparu en 1990. Elle a élevé avec lui Rosalie Varda-Demy, créatrice de costumes puis directrice artistique et Mathieu Demy, comédien et réalisateur.

Photographe
Dans les années 50, Agnès Varda a été photographe pour le Festival d’Avignon créé par Jean Vilar et pour le Théâtre National Populaire où jouaient Gérard Philipe, Jeanne Moreau, Philippe Noiret… Elle est également auteur de reportages en Chine, à Cuba, au Portugal, en Allemagne et de plusieurs collections de photographies personnelles.

Cinéaste
En 1954, 5 ans avant la Nouvelle Vague, Agnès Varda crée une société de production Ciné-Tamaris pour son premier long-métrage, La Pointe courte. Cela lui a valu plus tard le titre de « Grand-Mère de la Nouvelle Vague ».
Parmi les 36 films écrits et réalisés par Agnès, alternant courts et longs, documentaires et fictions, les plus connus sont : Cléo de 5 à 7 (1961), Le Bonheur (1964), Sans toit ni loi (1985), Jacquot de Nantes (1991), Les Glaneurs et la Glaneuse (2000), Les Plages d’Agnès (2008), Agnès de-ci de-là Varda (2011), série de voyages et rencontres avec des artistes, etc.
Visages Villages (2017), co-réalisé avec l’artiste JR (nommé aux Oscars et aux Césars 2018 – meilleur documentaire et meilleure musique).

Artiste
En 2003, à la Biennale d’Art de Venise, Agnès Varda a commencé sa vie de «visual artist» (terme anglais préféré à celui d’artiste plasticienne), installations, vidéos et photographies.
Parmi ses oeuvres, citons : Patatutopia, Les Veuves de Noirmoutier, Paroles de squatteurs, Le Puzzle des bacheliers, Le Tombeau de Zgougou, Ping Pong Tong et Camping, Bord de mer, Les Cabanes de cinéma faite en pellicules de film …

Les prix
1964 : Ours d’argent à la Berlinale et Prix Louis Delluc pour Le Bonheur
1984 : César pour Ulysse
1985 : Lion d’Or à la Mostra de Venise pour Sans toit ni loi
2001 : European Film Award pour Les Glaneurs et la glaneuse
2009 : César pour Les Plages d’Agnès
2016 : Roger Ebert tribute & inauguration du Varda Lounge – TIFF, Toronto

Les prix d’honneur
2001 : César
2002 : Prix René Clair de l’Académie française
2008 : Docteur Honoris Causa de The Faculty of Fine and Applied Arts University of Gothenburg
2010 : Carrosse d’Or de la SRF
2010 : Docteur Honoris Causa de l’Université de Liège
2014 : Pardo d’Onoro à Locarno
2014 : Académie du Film européen
2015 : Palme d’Or d’Honneur au Festival de Cannes.
2017 : Oscar d’honneur pour l’ensemble de son oeuvre Les collections et expositions d’art
• Fondation Cartier pour l’art contemporain à Paris, MOMA de New York, Musée Paul Valéry de Sète, Fondation Bernard Magrez à Bordeaux, FRAC de Lorraine, CAFA Art Museum de Pékin, Hubei Art
Museum de Wuhan, LACMA de Los Angeles…
• Septembre 2015 : exposition Photographs Get Moving (potatoes and shells, too) au Logan Center for the Arts, University of Chicago.
• Novembre 2015 : exposition Varda / Cuba au Centre Pompidou.
• Février 2016 : exposition Agnès Varda / Patates & compagnie au Musée d’Ixelles.
• Octobre 2016 : Une barrière ouverte à la Galerie Lumière, Lyon.
• Mars 2017 : exposition Agnès Varda / Galerie Blum & Poe– New York.
• 2018 : exposition Agnès Varda / Galerie Nathalie Obadia Paris, Agnès Varda Variacions aoredor domar, Pontevedra Espagne, participation à la Biennale de Liverpool.
Aujourd’hui, le travail d’Agnès Varda combine, alterne et met en abîme sa vision et sa pratique de la photographie, du cinéma, de la vidéo et de l’espace.