L’Association Marocaine des Entrepreneurs du Spectacle Vivant présente ses objectifs

L’Association Marocaine des Entrepreneurs privés du Spectacle et des Arts Vivants (AMESVI) a présenté son programme lundi 15 octobre lors d’une conférence à Casablanca.

Créée en début 2018, l’Association Marocaine des Entrepreneurs Privés du spectacle et des arts Vivants réunit les principaux acteurs de l’industrie culturelle marocaine : des entrepreneurs de spectacles vivants dans tous les domaines (humour, musique, théâtre, jeune public) et dans tous les métiers (production et diffusion de spectacles, booking d’artistes, organisation de festivals, programmation de salles, réalisation de résidence artistique, etc.). Les membres de l’AMESVI représentent à ce jour plus de 1000 spectacles pour tout public.

Le premier objectif de l’AMESVI est de représenter l’ensemble de la profession au sein des pouvoirs publics et instances concernées et de faire entendre sa voix. L’AMESVI entend défendre les intérêts du secteur et faire valoir son poids dans l’économie nationale.

En ce sens, l’association a adhéré à la Fédération des Industries Culturelles et Créatives de la CGEM, et compte participer dorénavant aux différents échanges pour être un interlocuteur crédible pour toutes les sphères et métiers qui gravitent autour du monde des arts et du spectacle.

L’AMESVI a également pour ambition de donner un solide cadre au développement de l’industrie culturelle marocaine. L’association souhaite en effet instaurer une meilleure réglementation au sein de ce marché, en vue d’en professionnaliser les pratiques, créer plus d’emplois, participer au développement humain et contribuer à l’attractivité territoriale.

Elle favorise également la formation et le partage d’expérience entre tous les acteurs et la transmission de savoir aux jeunes. En outre, l’association est une interface entre les producteurs, les pouvoirs publics et les artistes, en constituant une force de proposition auprès des différents Ministères (Culture, Finance, Marocains à l’étranger, Intérieur…), les autorités locales et tous les organismes liés de près ou de loin à la culture.

Enfin, l’AMESVI a la volonté de contribuer pleinement au développement des arts et du spectacle dans toutes les régions du Maroc. Comme levier de désenclavement, avec l’appui des communes et institutions locales et nationales.

Aussi, forte de l’expertise reconnue de ses membres, l’association souhaite faire progresser l’offre culturelle du pays et “doper” la capacité de production des producteurs.

l’AMESVI a pour ambition de peser dans les choix de programmation de tous les nouveaux lieux de programmation des spectacles à travers ses membres et, si possible, en intégrant les comités de programmation de ces différents lieux. Le tout, dans le but de répondre aux attentes de tout public.

En avril 2018, l’AMESVI a mené ses premières actions lors de la 13ème édition de Jazzablanca Festival. Elle a organisé des ateliers animés par des artistes et acteurs culturels, tels que Taoufik Hazeb (Don Bigg), Jamal Abdennassar (directeur de la médiathèque de Khouribga) et Soufiane Zanifi (directeur d’Insomniax Entertainment) et Nabil Jebbari (Président de Castquête).

Ces ateliers destinés aux jeunes musiciens et futurs professionnels du secteur culturel avaient pour thèmes : “Le management artistique : compétences multiples”, “La gestion d’un établissement cultuel”, ainsi que “Les métiers du festival de musique”.

Quant aux tables rondes, elles ont été modérées par Hicham Abkari, directeur du Théâtre National Mohammed VI de Casablanca, pour échanger autour de trois grandes thématiques : “Les musiques actuelles marocaines sont-elles toujours d’actualité ?”, avec la participation de Mohamed Merhari et Amine Hamma ; “Les Festivals et l’attractivité territoriale”, en présence de Brahim El Mazned et Nabil Jebbari ; et enfin “Le grand Théâtre, quel avenir ?”.

Cette dernière table ronde a attiré divers acteurs culturels et prestigieux tels que Farid Bensaid, président fondateur de l’Orchestre Philharmonique du Maroc, Noureddine Ayouch, fondateur et président du conseil de surveillance du groupe Shem’s Publicité, président du festival international du théâtre de Casablanca et acteur de la société́ civile ; Fihr Kettani, directeur général du Studio des Arts des Vivants ; Mohamed Mehdi Laraki, directeur de Top Events Productions et président de L’Association marocaine des Entrepreneurs privés du Spectacle et des Arts Vivants et M. Hazis Vardar, directeur du Palace et la Grande Comédie et metteur en scène.

Liste des membres de l’AMESVI :

  • CastQuête Entertainment
  • Clic’Event
  • Fred Production
  • Insomniax Entertainment
  • L’atelier Prod
  • Jazzablanca Festival
  • On air
  • Le Studio des Arts Vivants
  • Subtil Event
  • Talis Prod
  • Top Event Productions
  • Toucom
  • Trapèze.

L’AMESVI est également soutenue par des partenaires tels que :

  • L’Association Orchestre Philharmonique du Maroc
  • La Fondation des Arts Vivants
  • Moroccan Underground Federation.

Commentaire Facebook