France/Scolarité: les plus pauvres exclus de fait!

Dès la rentrée prochaine, les études en France coûteront plus chères aux étudiants non européens. Une décision dans ce sens vient d’être annoncée par le premier ministre français Edouard Philippe. Ce dernier expliquait sur son compte Twetter qu’il était anormal qu’un riche ressortissant non-européen soit mis au même pied d’égalité qu’un pauvre étudiant issu de l’UE!

Cela suppose en effet que tous ceux, hors UE, qui postulent pour l’enseignement français sont riches et que tous les étudiants UE sont pauvres…

Or, le premier ministre français le sait bien, la majorité des habitants des anciennes colonies de l’Hexagone sont pauvres et les études en France ont souvent servi aux plus pauvres d’ascenseur social une fois de retour au pays…

En tout cas, les nouveaux frais restent globalement accessibles: 2.770 euros l’année pour la licence, 3.770 euros pour le master et 3.770 euros pour le doctorat.

 

Commentaire Facebook