Food-BoissonsNewsslide

Sécurité alimentaire: la France suit l’exemple du Maroc!

Suite aux derniers scandales alimentaires ayant touché plusieurs produits de grande consommation tels que les chocolats Kinder ou encore les pizzas Buitoni, le gouvernement vient d’opérer un réglage institutionnel de son système de contrôle sanitaire. Il s’agit, en effet, de la création d’une seule grande autorité en charge de ce dossier et placée sous la tutelle du ministère de l’Agriculture, ce qui n’est pas sans rappeler l’exemple de l’Onssa au Maroc.

Jusque-là, la principale unité de contrôle en France était la fameuse et terrible DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes). Celle-ci était placée sous la tutelle du ministère des Finances. Le décret instituant le nouveau cadre réglementaire « précise cependant que la DGCCRF reste bien sous le contrôle du ministère de l’Economie et des Finances, « sous réserve des compétences du ministre de l’Agriculture en matière de contrôle de la sécurité alimentaire », est-il précisé. La direction voit également ses missions placées en partie sous la tutelle du ministère de la Transition écologique, qui peut en disposer dans le cadre de ses politiques », lit-on dans un article du 20Minutes.

Pour le syndicat Solidaires CCRF & SCL, « cette décision arbitraire annonce le dépeçage à venir de cette direction dont le personnel est chargé de la protection du consommateur », estimant dans un communiqué que « la DGCCRF sert de bouc émissaire aux défaillances répétées de géants de l’industrie agro-alimentaire ».

Il s’agit d’une évolution importante pour la DGCCRF, jusqu’ici sous la tutelle exclusive de Bercy, mais qui intervient après les récents scandales alimentaires. Au total, 56 cas de contamination à la bactérie E. coli avaient été provoquées par la consommation de pizzas Buitoni​, alors que plus de 300 cas en Europe, confirmés ou probables, ont été identifiés comme liés à la présence de salmonelle dans des chocolats Kinder.

 

 

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page