Accidents: les super-radars arrivent, l’Etat se frotte les mains!

552 nouveaux radars intelligents vont être déployés d’ici deux ans. C’est en tout cas ce qu’annonce le ministère des Transport. Ce dernier vient de révéler la liste des adjudicataires devant fournir ces super-détecteurs.

Il s’agit en effet de radars capables de scanner jusqu’à 24 véhicules à la fois, de le faire dans le deux sens (éloignement-rapprochement), de contrôler l’excès de vitesse, le respect des feux mais aussi les passages interdits à la circulation et le respect de la ligne continue.

Les nouveaux appareils seront déployés selon la répartition suivante:

276 appareils de contrôle de vitesse hors périmètres urbains,

204 appareils de contrôle du respect des feux de signalisation et de la vitesse dans les périmètres urbains,

72 appareils de contrôle de la vitesse moyenne au niveau des autoroutes.

Par régions, 108 radars seront installés au niveau de la région Casablanca-Settat (56 appareils hors périmètres urbains, 40 dans les périmètres urbains et 12 pour le contrôle de la vitesse moyenne). Pour les autres régions, Rabat-Salé- Kénitra se dotera de 69 appareils, Tanger-Tétouan-Al Hoceima de 51 appareils, Fès-Meknès de 62, l’Oriental de 45, Béni Mellal-Khénifra de 43, Marrakech-Safi de 92, Drâa-Tafilalet de 13, SoussMassa de 38, Guélmim-Oued Noun de 11, Laâyoune-Sakia El Hamra de 10, Dakhla-Oued Eddahab de 10.

En termes de performance, les nouveaux super-radars ne vont pas chômer. Le ministère des Transports leur prévoit en effet un objectif de six millions de contraventions!