Food-BoissonsNewsslide

Produits avariés: même l’Armée n’est pas épargnée!

Des tonnes de conserves périmées, d’huile d’olive frelatée et d’autres produits impropres à la consommation.

C’est ce qu’allait recevoir une vingtaine de casernes des Forces Armées Royales (FAR) n’eût été la vigilance des contrôleurs de la Gendarmerie. Le quotidien Al Ahdath qui révèle cette affaire relayée par le360 rapporte en effet qu’un « fournisseur qui obtenait souvent les marchés publics des FAR a recouru à la ruse en collant de nouvelles étiquettes portant une date encore valide en lieu et place de l’indication périmée sur l’emballage des produits alimentaires importés.

Le fournisseur impliqué est toujours en fuite d’après le journal.

Les produits étaient destinés à alimenter  dix-huit unités des FAR dans la région de Casablanca-Settat, la marine royale et d’autres casernes à Benguérir et Marrakech, en plus d’autres unités dans la région de l’Oriental.

Si on ose faire ça aux FAR, qu’en est-il du commun des mortels?

Bouton retour en haut de la page