NewsService publicslide

Séisme/Secours: le dispositif clé des aides par voie aérienne déployé par les FAR

Les Forces armées Royales (FAR) ont mis en place un important dispositif de secours et d’acheminement des aides par voie aérienne aux zones touchées par le séisme d’Al Haouz.

Depuis samedi, plusieurs hélicoptères des FAR effectuent quotidiennement des missions combinées d’acheminement ou de largage des aides, et d’évacuation des blessés.

Au niveau de la Base Ecole Forces Royales Air (BEFRA) à Marrakech, entre 35 et 40 opérations sont effectuées en moyenne chaque jour, en fonction des conditions climatiques et des reliefs au sol.

Les hélicoptères déployés de type chinook CH47, PUMA SA330 et AB 205 multiplient les rotations dès les premières heures de la journée entre la Ville Ocre et les différentes régions touchées par le séisme, surtout celles difficilement accessibles par voie terrestre.

Outre les hélicoptères, ce dispositif mobilise également des drones qui permettent au poste avancé de commandement des opérations de secours à Marrakech de suivre à distance et en temps réel la situation dans les zones touchées par le séisme et décider de la nature de l’aide à apporter en fonction des besoins, et ce, en coordination avec les unités d’intervention des FAR déployées au sol et les autorités locales.

Ce dispositif mobilise aussi des ambulances des FAR et d’importants moyens humains entre pilotes, techniciens au sol et personnel médical.

Nombre d’ambulances des FAR et de la Gendarmerie Royale sont stationnées au niveau de la BEFRA à Marrakech pour évacuer en toute urgence les blessés acheminés par voie aérienne vers les hôpitaux de la ville, a constaté, mardi, un journaliste de la MAP.

Non loin de la zone de décollage et d’atterrissage, une équipe médicale et infirmière des FAR se tient prête sur place pour prendre immédiatement en charge les blessés dès leur arrivée.

De même, plusieurs camions remorques chargés d’aides notamment de produits alimentaires, de tentes et de couvertures sont stationnés en file indienne et attendent de débarquer leurs cargaisons afin qu’elles soient acheminées en toute rapidité et sécurité à bord des hélicoptères aux zones affectées par le tremblement de terre.

Ce dispositif bien rôdé, dans les airs comme au sol, permet également de traiter avec efficacité et célérité les opérations de réception des aides au niveau des zones sinistrées.

Une fois l’appareil au sol, des éléments des unités des FAR, de la Protection civiles et de la Gendarmerie Royale entre en jeu et se mettent en chaine pour le décharger rapidement de sa cargaison en attendant qu’elle soit acheminée aux populations cibles.

Avec MAP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page