NewsService publicslide

Cannabis: une amnistie générale en faveur des cultivateurs

Des dizaines de milliers de cultivateurs de cannabis dans le nord du Maroc vont bénéficier d’une amnistie générale et ne feront plus l’objet de poursuites, apprend Maghreb Intelligence de sources sûres.

Ce qui n’était que supputations basées sur les propositions de quelques partis (comme le PAM et l’Istiqlal) est aujourd’hui quasiment acquis, affirment nos sources. Des promesses ont été données dans ce sens aux parlementaires et aux cultivateurs de cannabis dont plusieurs ont été reçus au Parlement en début de cette semaine.

Cette amnistie sera le préalable pour une entrée en matière, sereine, pour la légalisation des cultures de cannabis à des fins médicales et industrielles. Une législation et un grand chantier sur lequel compte le royaume pour booster son économie et sonder de nouveaux débouchés avec, à la clé, le développement économique et de la création d’emplois dans les régions concernées.

Selon des études présentées en début de cette semaine au Parlement, par le ministère de l’Intérieur, dont le projet de légalisation porte la signature, les cultures de cannabis font vivre actuellement 50.000 familles et 400.000 personnes au total. Mais le cannabis fait la fortune d’abord des barons de la drogue de l’un comme de l’autre côté de la Méditerranée.

Selon les projections officielles, le Maroc pourrait, une fois les cultures de cannabis légalisées à des fins médicales et industrielles, briguer 10% des parts du marché européen et un chiffre d’affaires de 4,2 milliards de dollars par an. Loin, très loin, des misères que génèrent les actuelles cultures pour les fellahs: entre 16.000 et 75.000 dirhams par hectare et par année.

Source : Maghreb intelligence

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page