"> 7.000 DH chacun pour sauver les entreprises publiques! | | Consonews - Premier site consommation au Maroc

7.000 DH chacun pour sauver les entreprises publiques!

Les infrastructures et transports accaparent l'essentiel des dépenses d'investissements des EEP, au détriment des secteurs sociaux.

A fin 2015, la dette des entreprises publiques s’élève à 243 milliards de dirhams selon un rapport de la Cour des Comptes qui leur est consacré. Ramené à leurs fonds propres, cela représente plus de 50%. Le pire est que l’activité des plus endettées ne génère pas suffisamment de revenus pour rembourser une dette, essentiellement étrangère.

Exemple: le chiffre d’affaires d’Autoroutes du Maroc ne suffit même pas à couvrir ses charges financières, c’est à dire le paiement des intérêts générés par la dette!

Une situation qui n’est pas sans rappeler une crise de la dette au début des années 80, un certain programme d’ajustement structurel en 1983 et une certaine vague de privatisations début des années 90.

Les entreprises les plus endettées sont : ADM, OCP, RAM, ONCF, etc.

Si d’aventure le contribuable voudrait voler au secours des entreprises publiques, il faudra que chacun des 34 millions de marocains débourse un peu plus de 7.000 dirhams. Ce qui n’est pas si énorme que cela.

Enfin ça dépend pour qui…

Commentaire Facebook