Bien-Etre SantéNewsslide

Covid-19: Selon un sondage, 9% des marocains refusent de se faire vacciner

Une enquête réalisée récemment montre que les Marocains sont de plus en plus enclins à se faire vacciner, contrairement au scepticisme des débuts. Curieusement ce sont les personnes âgées qui sont les plus réfractaires au vaccin.

Le scepticisme constaté au début de la campagne de vaccination au sein de l’opinion publique semble céder la place à une adhésion de plus en plus grande. C’est ce que révèle une enquête, réalisée récemment par le journal L’Economiste et le groupe Sunergia, qui indique qu’il y a de moins en moins de réfractaires au vaccin.

Le quotidien Assabah rapporte, dans son édition du jeudi 1er juillet, que seulement 9% de la population refuse de se vacciner, mettant ainsi fin à un débat byzantin sur ce sujet très animé, surtout sur les réseaux sociaux.

L’enquête a montré que 8 personnes sur 10 approuvent la vaccination, tandis que 4% d’entre elles recommandent qu’elle soit obligatoire. C’est la catégorie d’âge comprise entre 45 et 54 ans qui est la plus désireuse de se faire vacciner (93%) suivie des personnes dont l’âge varie entre 55 et 64 ans (90%). Quant aux jeunes de 18 à 34 ans, ils sont 74% à vouloir se faire vacciner, sachant que le taux d’acceptation des femmes et des hommes frise l’égalité, presque parfaite, avec respectivement 84% et 83%.

Selon cette étude, les trois-quarts de la population urbaine souhaitent être vaccinée contre 86% dans le milieu rural. Selon les catégories sociales, les professionnels de la première et deuxième classe sont les moins enclins à se faire vacciner (70%) contre 84% pour la troisième classe et 87% chez les professionnels de la quatrième et cinquième classe.

Au niveau des régions, ce sont les habitants du Sud qui adhérent le plus à la vaccination (86%) suivis du nord-est (82%) et du centre (83%). Curieusement, ce sont les personnes âgées de 65 ans et plus qui sont les plus réfractaires au vaccin avec 24%, suivies des professionnels de la première et deuxième classe (16%), des habitants des zones urbaines (12%) et des jeunes âgés de 18 à 34 ans (11%).

Il faut rappeler que la campagne de vaccination, lancée le 29 janvier, connaît un succès remarquable puisque 9 millions de Marocains âgés de plus 45 ans ont reçu les deux doses. L’adoption par les pouvoirs publics du passeport sanitaire a encouragé les citoyens à se faire vacciner puisque ce document leur permet de se déplacer sans avoir besoin d’autorisation.

Source: Le360

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page